Les boîtes aux lettres mortes, une technique d’agent secret adaptée à la survie !

Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter

Il y a eu un problème, un gros problème…

Tu as dû évacuer ton domicile en urgence !

La zone est hostile.

Tu n’as que ton sac d’évacuation.

Bientôt, tu seras à court de ressources…

Heureusement, tu peux compter sur tes boîtes aux lettres mortes !

 

Les boîtes aux lettres mortes, ou BLM

A l’origine, cette technique était utilisée par les agents secrets du KGB envoyés aux Etats-Unis pendant la guerre froide (1).

Un agent plaçait des microfilms dans un contenant discret, comme un faux caillou, et quelques jours plus tard un autre agent venait les chercher.

C’est un moyen discret et sans contact pour échanger des informations.

Depuis, les survivalistes se sont réappropriés de la technique.

 

Pourquoi avoir une BLM en survie ?

En survie, les BLM servent à stocker du matériel.

En cas d’évacuation de ton domicile, ça te permet de retrouver rapidement une partie de ton matériel.

C’est l’équivalent d’un sac d’évacuation, mais au lieu de le prendre avec toi, tu le caches quelque part.

Par exemple, si un incendie détruit ta maison, avec une BLM tu peux retrouver rapidement le matériel de base pour faire face les premiers jours.

Tu gagnes en sécurité et en sérénité.

 

Comment créer tes BLM ?

Les boîtes aux lettres mortes doivent être pensées pour être stockées pendant plusieurs années, voire dizaines d’années.

Le contenant doit donc être solide et parfaitement hermétique.

grand conteneur BLM

Je te recommande de prendre des barils alimentaires, c’est le meilleur rapport qualité/prix (il y en a de toutes les tailles).

Un des ennemis majeurs de tes BLM, c’est l’humidité. Après plusieurs années, elle risque de détériorer le matériel stocké.

Tu peux éviter ça en ajoutant des sachets anti-humidité.

 

Quel matériel mettre dedans ?

Les BLM doivent te permettre de survivre pendant plusieurs jours. Tu peux donc y placer le même matériel que dans tes sacs d’évacuation.

J’ai tourné une vidéo sur le sujet, tu peux la voir ici : https://www.youtube.com/watch?v=SlCeW_V7RrY

La seule différence est que le contenu de ta BLM doit pouvoir se conserver pendant de nombreuses années.

Pour la nourriture, ne prends que du sec, idéalement des lyophilisés et des biscuits spéciaux “survie” qui se conservent 15 à 20 ans.

L’eau risque de geler pendant l’hiver, privilégie les bouteilles d’eau en plastique qui se déforment sans se casser. Les bouteilles en verre ou les gourdes en métal peuvent se fissurer et créer des fuites qui détruiront ta BLM.

Attention, part du principe que tes BLM peuvent être découvertes et ouvertes par n’importe qui, le contenu ne doit pas pouvoir te nuire.

 

TÉLÉCHARGE GRATUITEMENT LE DOSSIER :

LES 10 ASTUCES POUR VOUS CONSTITUER

UN STOCK DE NOURRITURE

astuces pour constituer un stock de nourriture
N’attends pas de devoir te battre pour des pâtes et du riz !

La prochaine crise approche et tu auras besoin de ton stock de nourriture.


En bonus, reçois mes conseils en autonomie et résilience à appliquer dans ton quotidien !

@

Où les placer ?

Tu peux placer tes BLM dans la nature ou dans des bâtiments.

Pour être efficaces, elles doivent être facilement repérables pour toi, mais difficilement identifiables pour les autres.

Dans la nature :

Elles sont généralement enterrées, à des endroits clefs.

Une bonne idée peut être de les placer sur les chemins que tu as prévus d’emprunter en cas d’évacuation.

Ou à proximité de ton lieu de repli, si tu en as un (mais garde en tête que tu n’y auras pas forcément accès en cas de problème).

Tes BLM doivent être :

  • Dans un lieu facilement identifiable : la nature évolue rapidement, prends un point de repère qui ne bouge pas, comme un rocher.
  • Dans une zone sans danger : peu importe la période de l’année, évite par exemple les champs inondables.
  • Éparpillées intelligemment : diversifie tes planques.
  • Facilement accessibles sans équipement : si tu les enterres à 2 m de profondeur, tu seras incapable de les récupérer sans pelle au moment voulu.
 
 

Dans des bâtiments :

Il y a deux cas de figure :

  1. Ces biens t’appartiennent (appartements, garages, caves, etc.)
  2. Ces biens appartiennent à tes proches. Ca peut être un bon deal à proposer à des amis ou à des membres de ta famille : “Je mets une caisse de matériel dans ton grenier, s’il y a un problème je viendrais la chercher, mais si un jour tu as un problème tu peux l’ouvrir”.
 

Attention ! Placer des BLM dans des bâtiments sans l’accord du propriétaire est une très mauvaise idée. Les bâtiments peuvent être revendus ou rénovés et si ta BLM est découverte le propriétaire risque de se l’approprier.

Si tu as une question pour constituer ta BLM ou au contraire des conseils à donner, tu peux le faire dans les commentaires !

Prépare-toi !

Antoine
Apprendre Préparer Survivre

 

Source :

https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/video-13h15-tout-savoir-sur-la-technique-des-boites-aux-lettres-mortes-utilisee-par-les-agents-illegaux-du-kgb_2242805.html

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Huillier Reda
7 mois il y a

voir sur YT les « dug-out bags »

Kustom
Kustom
7 mois il y a

Oulah…

Ce que tu nous décris n’a absolument rien à voir avec une BLM.
Un endroit où l’on stocke des objets pour venir les chercher plus tard quand on en a besoin s’appelle une « Cache ».
Si tu veux citer un exemple connu de cache, tu peux évoquer celle des terroristes de la katibat Al Mourabitoune qui avaient caché des armes dans le désert à quelques kilomètres d’In Amenas et sont venus les déterrer juste avant l’attentat du site de Tiguentourine en janvier 2013. Cela correspond à ce que tu décris dans ton article.

La BLM fait partie des procédures LiClan. Comme son nom le laisse supposer, elle sert à échanger des informations ou des petits objets entre deux personnes formées à ces techniques.
Le montage d’une BLM est assez complexe. Il s’accompagne d’un itinéraire sur lequel sera placé le signe d’approvisionnement de la BLM et le signe de relevage.
Bien sur les deux intervenants feront l’itinéraire dans les sens opposés. Sur un itinéraire on trouve le plus souvent 2 BLM (une principale et une secours).
Une bonne BLM doit pouvoir être approvisionnée et relevée en toute circonstance, même si l’on fait l’objet d’une filature.
Ces dernières années les BLM électroniques se sont développées mais une BLM à l’ancienne est toujours utile pour échanger de petits objets.

Je sais qu’il peut être tentant d’appâter son lectorat avec des histoires d’espions, mais c’est un milieu qui ne permet aucune approximation, et en parler nécessite une parfaite connaissance des procédures et surtout de ce qui ne doit en aucun cas être révélé.

Taps alias Le breton60
Taps alias Le breton60
7 mois il y a
Reply to  Kustom

Bonsoir,
Affirmatif KUSTOM; Dès que mes yeux ont lu le début de son exposé sur les BLM je me suis dis  » Il a fumer  » et ou il raconte n ‘importe quoi . Entièrement de ton avis et de ta soutenance sur ton correctif. Ah ces jeunes. C’est pas les bancs de l’école qui font que l’on a tout le savoir .. Un peu de crapahut, d’ampoules aux pieds, de rasket dans les tripes et surtout de l’expériences .
Pour la notation de cet agent c’est ZERO. Son traitant va devoir le prendre en main.
kénavo

Taps
7 mois il y a
Reply to  Kustom

Bien dit!
On ne s’invente pas « Pro »;
Le bureau des légendes

Sylvie MOPIN
8 mois il y a

Bonjour Pascal,
Une BLM me fait penser aux fruits d’automne que les écureuils enfouissent un peu partout, pour les retrouver plus tard, conservés et pleins de nutriments.
J’ai vu une vidéo d’un utuber qui conseillait la méthode de caches dans la nature pour se protéger des personnes à l’affût en leur indiquant l’endroit où trouver de quoi survivre.
Ce qui permet à la personne sollicitée de s’échapper du danger à plus ou moins court terme.
Bien cordialement,
Sylvie

CHESNEL Marie-France
8 mois il y a

Bonjour Antoine,

Je suis adhérente à APS et je ne vois pas le document dont vous parlez pour le contenu du sac d’évacuation. Pouvez-vous donner les coordonnées des fournisseurs de lampes, couteau, tente, bâche, sac de couchage… et leur prix approximatif ?

Merci beaucoup. Cordialement.

Plantes sauvages comestibles guide liste

LA LISTE ULTIME DES

5 PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

La nature, c’est mieux qu’un supermarché bio !

Les plantes sauvages : 

– Sont facilement reconnaissables quand on les connaît !

– Sont présentes partout en Europe

– T’apportent tous les nutriments dont tu as besoin