Le « hobo stove » – Introduction aux fourneaux à bois

Je viens de recevoir une des lettres de Chroniques du Fond des Bois de mon ami Sylvestre Grünwald.

Cette fois-ci, il s’attaque à un sujet indispensable pour tous ceux qui aiment évoluer dans les bois.

Je te partage sa lettre ci-dessous.

Si tu n’es pas encore inscrit, clique sur le bouton pour recevoir ses lettres hebdomadaires :

Logo Chroniques du Fond des Bois

 

Chère Lectrice, cher Lecteur,

Si vous avez une popotte et un feu de bois, vous pouvez vous faire chauffer de l’eau, donc ingérer une boisson chaude, préparer un repas, stériliser de l’eau ou vous faire une bouillotte pour chauffer votre sac de couchage…Cet élément essentiel, la cuisson, peut faire la différence entre confort et inconfort, et parfois entre vie et mort !

Mais faire du feu, c’est compliqué, long et salissant…

Le campeur prudent (ou à l’esprit moins aventureux) emportera donc avec lui un réchaud à gaz ou à alcool, facile à allumer et bien plus propre qu’un feu de bois.

Le « hobo stove » est une alternative intéressante : il s’agit de faire un feu de bois de taille réduite, dans un réchaud adapté à cet usage. La consommation de bois est diminuée, le travail de préparation aussi.

Je vais vous présenter à travers une série de lettre plusieurs variantes du « hobo stove », en commençant aujourd’hui par une introduction.

Qu’est-ce qu’un hobo stove ?

Littéralement…c’est un fourneau de clochard, « hobo » voulant dire clochard en anglais ! En français on parlera plutôt dec, mais le terme en anglais est largement utilisé dans la communauté bushcraft et survivaliste.

La référence aux clochards vient du fait que ce type de réchaud est très souvent improvisé, et très facile à fabriquer à partir de boîtes de conserve récupérées.

Petite collection de hobo stove
Petite collection de hobo stove : à gauche, deux réchauds faits avec des boîtes de conserve, au centre-droite, une copie du Magic Flame, à droite le Magic Flame NG+ original

On classe donc sous ce terme tout type de réchaud permettant la combustion du bois, depuis le réchaud de fortune bricolé jusqu’aux modèles les plus élaborés sur le marché, fabriqués en tôles d’acier, voire de titane, découpées au laser.

Toaks Titanium
Toaks Titanium www.toaksoutdoor.com – source : www.spartanat.com
Hobo stove BK1 par Petromax
Hobo stove BK1 par Petromax – source : www.petromax.de
Fourneaux Savotta Big Bad Stoce et Grumpy Stove, certainement le design le plus cool du marché !
Fourneaux Savotta Big Bad Stoce et Grumpy Stove, certainement le design le plus cool du marché ! www.savotta.fi – source optimus.zone

Je classerais même sous ce terme, comme vous le verrez plus bas, deux méthodes de fabrication de hobo stove éphémères, qui se passent complètement de métal.

Quel est le principe ?

Dans son principe de base, le hobo stove permet de brûler du bois en petite quantité dans un volume réduit, avec suffisamment d’aération pour garantir une bonne combustion, et dans une structure suffisamment stable et solide pour y poser une popotte ou une casserole.

Le hobo stove a généralement des prises d’air importantes à sa base, et des vides permettant l’alimentation en combustible par le haut.

Il s’alimente avec du petit bois, rarement plus gros que le diamètre du doigt. On peut donc y brûler des branches sèches cassées à la main, ou des tronçons de branche plus grosses préalablement fendues (par batonnage, par exemple !).

Bâtonnets prêts à être brûlés dans le hobo stove
Bâtonnets prêts à être brûlés dans le hobo stove…longueur environ 10cm

On peut également l’alimenter avec des copeaux de bois. J’ai déjà testé avec succès de tailler des copeaux d’environ 2 cm par 5 cm en frappant dans un tronc sec avec mon tomahawk, et de les utiliser comme combustible une fois le feu lancé.

J’ai également pu lire des témoignages d’aventuriers alimentant leur hobo stove avec des bouses de yak séchées (mais n’ai jamais testé, je n’ai pas trouvé de yaks !)

TÉLÉCHARGE GRATUITEMENT LE DOSSIER :

LES 10 ASTUCES POUR VOUS CONSTITUER

UN STOCK DE NOURRITURE

astuces pour constituer un stock de nourriture
N’attends pas de devoir te battre pour des pâtes et du riz !

La prochaine crise approche et tu auras besoin de ton stock de nourriture.


En bonus, reçois mes conseils en autonomie et résilience à appliquer dans ton quotidien !

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.

Quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

Par rapport à un feu ouvert :

Avantages :

  • Il est très économe en bois puisqu’on n’y met que du petit combustible. 
  • Comme il concentre la chaleur de la flamme sur une petite surface, et que la popotte est très proche de la zone de combustion, il est plus efficace pour la cuisson.
  • Il s’éteint très facilement, et est donc facile à maîtriser, et l’inertie thermique du fourneau lui-même est relativement faible. Il n’y a donc pas besoin d’attendre des heures pour quitter le camp
  • Il est plus discret durant son utilisation car la flamme est moins visible, et il est plus discret après coup, car il marque moins le sol avec une zone brûlée (voire pas du tout si on le fait sur une surface dure, comme une pierre). Lorsque l’on souhaite diminuer l’empreinte de son passage sur l’environnement, pour des raisons écologiques (Leave No Trace), ou pour une nécessité de dissimulation, c’est un avantage.
image7 1 e1647609664860
Cuisson des roestis œufs-fromage à la poêle sur le hobo stove

Inconvénients :

  • Il n’a pas le même pouvoir calorifique, et ne permet donc pas de se réchauffer autant qu’un gros feu ouvert. Son usage est limité à la cuisson d’un aliment ou pour bouillir de l’eau. On pourra néanmoins s’y réchauffer les mains, et éventuellement optimiser quelque peu son dégagement de chaleur grâce à un réflecteur
  • Il a très peu d’inertie, et doit constamment être alimenté en bûchettes au risque qu’il s’éteigne. On ne pourra donc pas l’utiliser comme feu de veillée pour se réchauffer pendant la nuit
  • Vu la petite taille du foyer, il est difficile d’y griller quelque chose. On oublie les brochettes et la darne de saumon façon BBQ !

Par rapport à un réchaud à gaz :

Avantages :

  • Pas besoin de transporter votre combustible…dans toute zone plus ou moins arborisée ou végétalisée, on trouvera qqch à brûler. Le bois reste évidemment le plus pratique, mais comme évoqué plus haut, les bouses de yaks pourraient faire l’affaire. Cela dit, il faut savoir comment obtenir du bois sec en conditions humides, sinon la combustion sera mauvaise
  • Si vous êtes bricoleur, vous pourrez vous fabriquer un hobo stove pour pratiquement rien. Je ne pense pas que cela soit possible ou sûre de se fabriquer soi-même un réchaud à gaz de manière simple (vous pourrez par contre vous bricoler un réchaud à alcool avec une canette de bière !)

 

Inconvénients :

  • Le hobo stove est bien plus salissant qu’un réchaud à gaz ! Vous aurez des traces de suie sur votre popotte ou vos casseroles, et de la fumée si votre bois n’est pas bien sec
  • L’inertie du réchaud à bois vous oblige à constamment veiller sur le feu, contrairement au réchaud à gaz, que vous pouvez quitter des yeux pendant quelques minutes pour faire mijoter vos aliments
  • La structure métallique du réchaud reste chaude relativement longtemps après extinction du feu, certainement plus longtemps qu’après avoir éteint un réchaud à gaz. Il est donc difficile de faire un départ rapide en emballant toutes ses affaires en vitesse s’il faut quitter le camp pour une raison impérative.

 

Reste encore un dernier point par rapport au feu de bois ou au réchaud à gaz : le hobo stove est-il considéré comme un réchaud ou comme un feu ? 

Est-il légal de l’autoriser dans les zones ou durant les périodes où les feux ouverts sont interdits ? 

Je ne me prononce pas sur cette réponse, la législation à ce sujet étant variable selon les endroits. Je vous incite toutefois à la prudence ! On parle quand même d’un vrai feu, même s’il est contenu dans une boîte métallique !

C’est l’heure du café !
C'est l'heure du café !

Autres combinaisons possibles avec un hobo stove

Certaines configurations de hobo stove permettent leur utilisation avec un réchaud à alcool type Trangia ou fait-maison avec une canette de bière, ou avec des bougies à réchaud.

Hobo stove Magic Flame
Hobo stove Magic Flame avec réchaud à alcool fabriqué avec une canette de bière…ça chauffe !

Vous pouvez également reproduire la forme et le principe du hobo stove de manière éphémère en pleine nature, en façonnant un foyer étroit et vertical avec de la terre, ou en plantant verticalement dans le sol des bûchettes sur lesquelles vous viendrez poser votre popote. Vous garnirez le volume entre les bûchettes avec votre combustible. Ces deux méthodes reprennent le principe de faire un très petit feu et d’en concentrer la chaleur sur une petite surface.

Au final, si vous êtes souvent en extérieur en région tempérée et arborisée, ou dans tout environnement naturel où vous êtes confiants de trouver facilement du bois sec (ou des bouses de yak), vous pourrez chauffer de l’eau ou cuire des aliments de manière simple et rapide, sans vous souciez d’une réserve de gaz ou d’alcool.

Je vous reparlerai dans d’autres lettres de mon matériel personnel, et de mon expérience avec les hobo stoves.

 

Allez dehors et essayez !

Sylvestre Grünwald

signature

La lettre de Sylvestre t’a plu ?

Alors tu vas adorer les autres, il écrit régulièrement sur des thématiques comme :

  • Les meilleurs outils de bushcraft, couteau, hache, hachette…
  • Comment monter un campement efficace ?
  • Les meilleurs cordes pour la survie dans les bois ;
  • Comment prendre naturellement soin de son système immunitaire ;
  • Les noeuds les plus efficaces pour le bushcraft ;
  • Les éléments indispensables à avoir dans son sac à dos ;

Inscris-toi à ses Chroniques du Fond des Bois pour ne pas louper les autres, c’est entièrement gratuit ! 

 

Prépare-toi !

 
Antoine,
Apprendre Préparer Survivre

 
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
astuces pour constituer un stock de nourriture

10 CONSEILS POUR VOUS CONSTITUER UN STOCK DE NOURRITURE​

Protégez vous et vos proches !

Se constituer un stock de nourriture est indispensable pour faire face à la prochaine crise.

Faites le sans attendre, avant qu’il ne soit trop tard…

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.