3 techniques pour utiliser l’argile au jardin !

Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter

Dans mes dernières lettres, je t’ai plusieurs fois parlé d’argile pour ses propriétés médicinales.

Mais il n’y a pas que sur l’homme qu’elle fait des miracles !

Avec le retour des beaux jours je suis à fond dans mon jardin, j’imagine que toi aussi.

Alors je me suis dit que c’était le moment parfait pour te parler de trois utilisations très intéressantes de l’argile au jardin.

Technique n°1 - L'argile comme pansement pour tes arbres fruitiers

Petit, je me souviens avoir aidé ma mère à poser des “bandages” d’argile en pâte sur les troncs de jeunes fruitiers grignotés par les chevreuils (ils adorent les écorces très tendres…).

Sans soin, l’arbre était condamné à une mort lente, l’argile le protégeait et l’aidait à cicatriser.

Je reçois bientôt mes premiers fruitiers, alors j’ai fait des recherches pour comprendre comment l’argile agissait sur les troncs.

En plus d’être cicatrisante, ce que je savais déjà, elle a plein d’autres propriétés intéressantes :

  • Anti-fongique, pour empêcher le développement des champignons qui causent des maladies ;
  • Protection préventive, pour servir de barrière et éviter aux ravageurs de grignoter les troncs ;
  • Traitement anti-parasites, en badigeon de “lait d’argile”, pour étouffer les petits insectes, leurs larves et les nuisibles qui vivent sur les troncs (ex : pucerons, psylle du poirier, etc.).

Un autre avantage non négligeable de l’argile c’est son prix, tu peux trouver des sacs d’argile verte concassée de 3kg pour environ 10 € (Argiletz, Cattier, Argile du Velay, etc.).

Technique n°2 - Comment traiter tes arbres avec un “badigeon d’argile” ?

Un badigeon d’argile, ou “lait d’argile”, c’est un mélange d’argile et d’eau.

Tu peux l’appliquer à la fin de l’hiver ou à l’automne sur les fruitiers pour les protéger des parasites et les aider à bien fructifier !

Pour préparer un badigeon d’argile, tu as besoin d’argile concassée, verte ou blanche, et d’eau :

  1. Dans un grand seau dilue l’argile dans l’eau. Le mélange doit avoir une consistance de pâte à crêpes, suffisamment épais pour ne pas couler le long du tronc, mais suffisamment liquide pour être appliqué au pinceau ;
  2. Brosse le tronc de l’arbre (sec, idéalement) avec une brosse souple en insistant sur les creux de l’écorce et la base des branches ;
  3. Badigeonne-le du mélange eau/argile au pinceau, du sol jusqu’aux premières grosses branches.

Pour les très jeunes arbres à l’écorce tendre, pas besoin de les brosser, tu risquerais de les abîmer.

Technique n°3 - Un enrobage d'argile pour tes graines

La technique de l’enrobage des graines avec de l’argile a été popularisée par Masanobu Fukuoka, l’auteur du livre “La révolution d’un seul brin de paille”.

Masanobu Fukuoka

Ça a deux gros avantages : obtenir les conditions de germination optimales et les protéger des ravageurs.

Tu peux utiliser l’argile en poudre du commerce ou une terre très argileuse récupérer dans ton jardin.

Fais seulement attention à la couleur de l’argile, les boules ne doivent pas être trop claires, sinon tu risques d’attirer les oiseaux une fois semées (si c’est le cas, tu peux ajouter un peu de terre ou de marc de café au mélange).

Pour les graines, c’est celles que tu veux.

Voici comment procéder :

  1. Fais tremper les graines dans l’eau 24 h ;
  2. Egoutte-les graines et étale-les, humides, dans un grand saladier à fond plat ;
  3. Saupoudre les graines d’argile en poudre ;
  4. Remue le plat, ajoute de l’argile à mesure que les boules se forment puis mélange à la main (les graines s’enrobent individuellement, pas besoin de faire une par une) ;
  5. Optionnel : Une fois les graines bien enrobées d’argile, tu peux les réhumidifier avec quelques pshit au vaporisateur et rajouter de l’argile pour obtenir la taille voulue.

Une fois enrobées et sèches, tu sèmes tes graines à la volée, sans avoir besoin de retourner ton sol.

Avec la pluie, l’argile va se dissoudre et la graine germer.

L’argile est ULTRA-polyvalente

En plus de l’utiliser sur tes arbres et tes graines, tu peux aussi utiliser l’argile sur tes animaux.

Je m’y connais moins, mais mon frère qui est Maréchal-Ferrant utilise de l’argile pour détendre les pâtes de ses chevaux après un gros effort, soulager des inflammations, des problèmes au sabot ou des blessures et plaies.

Et forcément, l’argile est aussi très efficace sur les humains.

Avec ses propriétés purifiantes, anti-inflammatoires, cicatrisantes, antiseptiques et hémostatiques, tu peux l’utiliser pour :

  • Nettoyer et cicatriser les blessures ouvertes (plaies, brûlures) ;
  • Apaiser les inflammations et les piqûres ;
  • Soulager les douleurs chroniques ;
  • Soigner les entorses ;
  • Etc.

 

Prépare-toi !


Antoine,
Apprendre Préparer Survivre

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Yves
Yves
1 mois il y a

dans la phrase :  » Je m’y connais moins, mais mon frère qui est Maréchal-Ferrant utilise de l’argile pour détendre les pâtes de ses chevaux » remplace « pâtes » par pattes 😉 bon article , merci

astuces pour constituer un stock de nourriture

10 CONSEILS POUR VOUS CONSTITUER UN STOCK DE NOURRITURE​

Protégez vous et vos proches !

Se constituer un stock de nourriture est indispensable pour faire face à la prochaine crise.

Faites le sans attendre, avant qu’il ne soit trop tard…

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.