Stages de survie solo ou en famille : les points essentiels à vérifier

Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter

Ces dernières années, les stages de survie se multiplient sur internet.

Il y a absolument de tout : solo ou en famille, en nature, sur les plantes comestibles, le tir dynamique, le bushcraft, le self défense, la survie en situation extrême, le stage commando, la mentalité du survivant…

Même si j’en ai fait quelques-uns, je ne vais pas te faire de recommandations, mais plutôt une liste des points à vérifier avant de t’inscrire.

 

Choisis un type de stage de survie adapté à ton environnement 

S’il peut être tentant d’aller faire un stage de survie dans une nature exotique, il faut être conscient qu’une grande partie des techniques que tu vas y apprendre ne pourront pas être utilisées dans votre environnement quotidien :

Le terrain n’est pas le même.

Le climat n’est pas le même.

Les animaux ne sont pas les mêmes.

La végétation n’est pas la même.

Aller faire un stage en situation extrême dans un désert, une jungle ou même un pays qui n’est pas frontalier est souvent inutile.

stage survie

 

Vérifie les compétences des formateurs qui dispensent les cours de survie

Un stage de survie en pleine nature se déroule souvent dans un environnement hostile, les conditions sont souvent difficiles et le matériel limité.

Les compétences des formateurs sont donc primordiales en cas de problème, comme une blessure ou une dégradation subite des conditions météo.

Même s’il n’existe pas vraiment de « diplôme de survie » assure-toi que les formateurs ont les compétences nécessaires pour t’encadrer.

S’il n’est pas mentionné sur le site internet que les formateurs ont des brevets en secourisme reconnus, méfie-toi.

N’hésite pas à taper leurs noms dans Google.

TÉLÉCHARGE GRATUITEMENT LE DOSSIER :

LA LISTE ULTIME

DES 5 PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

liste ultime des 5 plantes sauvages comestibles

La nature, c’est mieux qu’un supermarché bio !

Les plantes sauvages :

  • Sont facilement reconnaissables quand on les connaît !
  • Sont présentes partout en Europe
  • T’apportent tous les nutriments dont tu as besoin

En bonus, reçois mes conseils en autonomie et résilience à appliquer dans ton quotidien !

@

 

Attention aux conditions d’entrées dans le camp de survie

S’il y a de plus en plus de stages de survie qui sont proposés, ce n’est pas pour autant qu’ils sont toujours pleins.

Certains organisateurs peuvent donc être tentés d’être légers avec les critères d’admission.

Il m’est arrivé de faire un stage où je pensais être avec des participants d’un niveau « confirmé » et d’avoir dans le groupe quelques personnes qui n’avaient clairement ni les compétences ni le niveau physique pour suivre le stage.

C’était à la fois dangereux pour elles-mêmes (risque de blessures), et pénalisant pour les autres qui devaient les attendre et les aider constamment.

Si l’on ne te demande aucune information sur ton niveau et ta condition physique avant de valider ton inscription, méfie-toi !

 

Surveille la réputation du stage de survie

Presque tous les sites qui organisent des stages ont une page Facebook et/ou Instagram, consulte-les et lis attentivement les commentaires les plus récents.

Tu peux également taper sur Google le nom du stage suivant du mot « avis », par exemple « stage survie XXX avis ».

J’espère que je ne t’ai pas découragé à faire un stage, c’est tout le contraire, je souhaite t’aider à en trouver un qui te correspond !

 

Prépare-toi.

 

Antoine
Apprendre Préparer Survivre

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Plantes sauvages comestibles guide liste

LA LISTE ULTIME DES

5 PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

La nature, c’est mieux qu’un supermarché bio !

Les plantes sauvages : 

– Sont facilement reconnaissables quand on les connaît !

– Sont présentes partout en Europe

– T’apportent tous les nutriments dont tu as besoin