Comment allumer un feu en pleine nature: LA meilleure méthode

Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter

Aujourd’hui, sujet sensible !

Je te révèle : 

LA meilleure méthode pour allumer un feu

Je suis sûr que tu en connais déjà plusieurs.

Tu les as peut-être même déjà essayées.

 

Voici les méthodes les plus courantes pour allumer un feu

2e48e3ba60e5109366b6fb6ffcc27e54

1. L’allumage par friction

feu friction

En frottant suffisamment fort et longtemps deux bouts de bois, on provoque un échauffement du bois, puis une braise. 

 

2. La concentration des rayons du soleil

feu loupe

En concentrant les rayons du soleil on obtient un « point chaud » qui peut enflamme une matière sèche.

 

3. Le Firesteel

feu firesteel

En frottant une barre de ferrocérium avec un grattoir, vous obtiendrez une gerbe d’étincelles.

Et bien d’autres existent …

 

Mais voici LA meilleure méthode pour allumer un feu facilement et avec presque rien.


Le briquet !

allumer un feu la meilleure méthode

En appuyant sur un bouton, vous obtenez une flamme.

Difficile de faire plus simple et efficace avec aussi peu d’efforts !

Un briquet BIC classique :

  • Peut être utilisé près de 3000 fois
  • Ne coûte quasiment rien
  • Est d’une solidité à toute épreuve
  • Est facile à transporter
  • Se sèche facilement s’il est mouillé
  • Fait une flamme régulière pendant une longue période
  • Peut être stocké sans perte d’efficacité

Bref, c’est pour moi l’outil à avoir quand on souhaite allumer un feu.

Ma philosophie est de faire les choses le plus simplement, avec le plus d’efficacité et le moins d’effort.

Et pour allumer un feu, ce qui correspond le mieux est tout simplement… le briquet !

Je suis sûr que cette lettre risque de provoquer quelques réactions chez les fans de bushcraft.

Mais si on va en forêt avec un couteau, il n’y a aucune raison de ne pas prendre de briquet !

Bon, comme je suis sympa et que j’ai l’impression que les deux du fond oublieront d’emporter ledit objet de survie au moment de partir en forêt, je vais t’indiquer comment faire un feu en pleine nature avec ce que tu pourras trouver sur place.

TÉLÉCHARGE GRATUITEMENT LE DOSSIER :

LA MEILLEURE TECHNIQUE LOW-TECH

POUR CONSTRUIRE SON PROPRE RÉCHAUD

TECHNIQUE POUR CONSTRUIRE SON PROPRE RÉCHAUD
Chauffe toi gratuitement en utilisant seulement 2 boîtes de conserve !

Découvre ce tutoriel simple et accessible à tous.


En bonus, reçois mes conseils en autonomie et résilience à appliquer dans ton quotidien !

@

Comment faire un feu en pleine nature sans rien (ou presque)

Faire un feu dans la nature est délicat, surtout si tu ne disposes pas des outils du quotidien comme un briquet ou des allumettes. 

La prochaine fois que tu seras coincé dans les bois avec rien de plus que ton couteau de survie que tu es en situation d’urgence, tu peux retenir une seule méthode pour faire du feu sans rien : la friction.

La technique de l’arc en feu n’est pas la solution la plus simple, mais elle a le mérite de ne nécessiter aucun matériel. Elle se fait en plusieurs étapes :

  1. Tu dois trouver de l’amadou, un matériau léger et pelucheux qui brûle très facilement. De l’herbe sèche et des copeaux de bois taillés dans un bâton feront l’affaire. 
    Tu peux également utiliser de la mousse ou des peluches de poche. À la rigueur, tu peux utiliser ton couteau pour gratter les peluches de tes vêtements.

  2. Ensuite, tu  collectes des morceaux de bois sec de toutes tailles. Cela comprend les petites brindilles de la taille d’un cure-dent.

  3. Fais un nid avec ton amadou. Tu l’utiliseras plus tard pour transformer de minuscules charbons en flammes rugissantes.

  4. Prépare ton feu principal, puis fais un autre nid d’amadou à la base. Empile des morceaux de petit bois de plus en plus gros tout autour, en formant un tipi. Assure-toi de laisser un trou sur le côté de ton tas de bois afin d’ajouter le charbon qui couve au moment opportun.

  5. Crée un arc à partir d’un bâton solide et légèrement plié. Tu peux le faire en attachant un morceau de ficelle ou même un lacet à chaque extrémité. Tu devras peut-être entailler le bâton pour que ta ficelle reste en place.

  6. Trouve ou taille un morceau cylindrique de bois dur à utiliser comme perceuse. Fais une extrémité de la perceuse légèrement pointue pour qu’elle s’insère dans ta douille.

  7. Cherche un morceau de bois ou de pierre à utiliser comme douille. Il devrait être de la taille de ton poing. Si tu ne trouves pas un morceau de pierre avec une fossette, envisage de creuser un trou dans un morceau de bois.

  8. Mets de côté un morceau de bois sec et plat à utiliser comme planche à feu et creuse un petit trou à environ un pouce du bord.

  9. Découpe une « cheminée » en forme de U ou de V dans le foyer près du trou que tu viens de creuser.

  10. Place un « capteur de charbon » sous la cheminée afin de pouvoir récupérer le charbon que tu es sur le point de fabriquer. Une feuille ou un morceau d’écorce plat peut faire un bon collecteur de charbon.

  11. Enroule la corde de ton arc une fois autour de ta perceuse. Assure-toi que l’extrémité pointue pointe vers la douille et que l’extrémité émoussée est contre le foyer. Tu peux utiliser de la résine pour lubrifier la connexion entre la douille et la perceuse.

  12. Ensuite, si tu es droitier, agenouille-toi sur ton genou droit et place le pied gauche aussi solidement que possible sur le fireboard. Commence à scier l’arc d’avant en arrière avec ta main dominante. Si tu le fais correctement, la perceuse commencera à tourner, créant une friction avec le fireboard.

  13. Continue à scier en augmentant ta vitesse au fur et à mesure.
    Tu verras éventuellement de la fumée s’élever du fond de la perceuse et une poudre noire s’accumuler dans la cheminée.

  14. La poudre noire chaude commencera à être broyée dans l’amadou. 
    Souffle doucement jusqu’à ce que le charbon attrape l’amadou en feu, puis ajoute le nid enflammé à la base de ton tipi en bois pré-assemblé.


Remarque :
 si tu recherches un moyen un peu plus simple d’allumer un feu via cette méthode de friction, tu peux renoncer à l’arc et faire tourner la perceuse avec tes mains. Mais ça demande plus de temps et d’efforts à long terme.

Dis-moi ce que tu en penses en commentaire de cet article.

 

Prépare-toi !

 

Antoine
Apprendre Préparer Survivre

S’abonner
Notifier de
guest
25 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
sandrine lizaga
sandrine lizaga
1 année il y a

Merci! j’adore ce post, j’ai commencé la lecture avec l’aprehension de devoir apprendre une technique compliqué…….et c’est d’une evidence….et en plus tu as refait ma journée, je vais mettre un moment pour arreter de rire! je cours de ce pas acheter un lot de bics pour en semer de partout.

vlachi
vlachi
1 année il y a

Même pas un petit mot sur le Zippo ? Ok faut avoir du carburant (plus ou moins n’importe lequel ceci dit). Je trouve l’article une simpliste mais pour un mail … satisfaisant. Un article plus long et plus détaillé sur les techniques de « comment allumer un feu » serait sympa aussi. En tant que nouvel inscrit … je trouve ça sympa. Merci

Nadège Coulon
Nadège Coulon
1 année il y a

Bonjour
Tout à fait ok pour le briquet, mais cette article n’est pas rechargeable en gaz, as tu une méthode efficace pour allumer un feu autre que le briquet et où puis je acheter tes livres. Merci

marie
marie
1 année il y a

Et bien ma réaction est simple, c’est la première lettre que je reçois depuis mon inscription …et la dernière puisque je vais me désinscrire…UN BRIQUET !!!! comment n’y ai je pas pensé ????? et demain, le meilleur moyen de ne pas mourir de faim c’est d’avoir un sandwich dans sa poche……et le meilleur moyen d’y voir la nuit est d’avoir une lampe de poche…

Yro
Yro
1 année il y a
Reply to  marie

Pourtant pas de doute, Il faut être un brin tordu pour s’escrimer à allumer un feux avec autre chose!
Oui pour m’éclairer je préfère prendre une lampe, et un sandwich permet de se nourrir en se déplaçant!
A part ça si tu préfère apprendre à ouvrir une fourmilière pour manger des insectes, ou si tu pense pouvoir amplifier la lumière lunaire avec un pliage savant de programme TV pour voir la nuit, je ne suis pas certain que ta résilience soit plus durable que la mienne.
La démarche résiliente consiste à se préparer au mieux en constituant un stock raisonné des produit les plus importants, pas d’apprendre à survivre en pleine jungle africaine.
Si on retourne à l’age de pierre, effectivement que nos stock de conserves, de bouteilles d’eau et de briquets ne nous suffira plus, mais tu te projettes là à un stade ou vraiment très peux de gens pourraient survivre.

Idril
Idril
1 année il y a
Reply to  Yro

Je n’aurai pas mieux répondu !!!
J’ai toujours un briquet rechargeable dans mon sac a main et pourtant je ne fume pas il se trouve juste à coté de mon couteau. C’est juste si j’en ai besoin sur l’instant et j’avoue que les deux m’ont déjà servi plusieurs fois même sans être en rando. Alors oui voyons le plus simple, le plus leger et le plus utile rapidement.
Merci APS et YRO

Olivier
Olivier
1 année il y a

J’ai toujours un Bic dans un sleeve exotac (système étanche qui protège le Bic). C’est vrai que le firesteel demande de la technique et une bonne préparation, mais en backup ça reste pratique, ne craint pas l’eau et ne dépend pas du gaz.
Perso j’ai toujours les deux avec moi, je n’aime pas dépendre d’un système unique.

Barlet
Barlet
1 année il y a
Reply to  Olivier

Juste avant l’été, ça va donner des idées aux pyromanes de tous poils !!!

HOTELVICTOR
HOTELVICTOR
1 année il y a

Enfin une évidence rarement révélée par les gourous « survivalistes », merci pour votre objectivité et vos conseils.

Plantes sauvages comestibles guide liste

LA LISTE ULTIME DES

5 PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

La nature, c’est mieux qu’un supermarché bio !

Les plantes sauvages : 

– Sont facilement reconnaissables quand on les connaît !

– Sont présentes partout en Europe

– T’apportent tous les nutriments dont tu as besoin