5 étapes pour faire pousser du gingembre

Cet hiver je me suis donc fixé un nouvel objectif, je vais faire pousser du gingembre !

Dans mes montagnes, l’hiver ça veut dire une bonne couche de neige pendant presque 4 mois.

C’est traditionnellement une saison que je consacre à la rénovation de ma maison.

Mais ne pas pouvoir mettre les mains dans la terre, ça me manque ! 

Ma femme est une très grande fan de gingembre et en achète souvent. Alors en récoltant mon propre gingembre, j’espère gagner encore un peu plus en autonomie. 

L’idée n’est pas de faire une récolte dès cet hiver.

Mais plutôt de permettre aux plantes de croître doucement pour qu’elles commencent l’été en pleine forme et m’assurent une bonne récolte à la fin de l’été prochain.

C’est aussi l’occasion de faire découvrir le jardinage à mon fils.

Faire pousser ton gingembre en 5 étapes !

Contrairement à mon habitude, je ne t’écris pas à propos de quelque chose que j’ai testé, validé et intégré à mon quotidien.

Je me suis pas mal renseigné, mais c’est la première fois que je tente de faire pousser du gingembre.

L’idée c’est de te partager l’un de mes tests d’autonomie et de te proposer une activité sympa à faire avec les enfants.

Enfant gingembre

Étape 1 : Les 3 critères pour bien choisir ton rhizome

Les rhizomes (racine) que l’on achète dans le commerce sont encore “vivants”.

Alors pas besoin d’acheter de graines, il te suffit d’acheter du gingembre la prochaine fois que tu feras tes courses.

Par contre, attention au choix du rhizome, c’est déterminant pour la suite.

Il doit être BIO, ferme, avoir des “bourgeons” (comme pour les pommes de terre).

Gingembre bourgeons

Ou encore mieux des pousses.

Gingembre pousses

Pour multiplier mes chances de réussite, j’en ai choisi 4 que je planterai dans deux pots.

Étape 2 : La technique pour "réveiller" ton rhizome

Ça fait plusieurs semaines, voire mois, que ton rhizome est à l’air libre, il s’est donc asséché.

Pour le faire partir dans de bonnes conditions tu dois le réhydrater.

Rien de compliqué, trempe-le 24h dans une eau tiède.

Étape 3 : La mise en terre

Le principe est le même qu’avec les autres plantes à tubercules.

Il te suffit d’avoir : 

  1. Un pot, il n’a pas besoin d’être très profond, le gingembre se propage en surface ;
  2. Du terreau classique pour plante d’intérieur ;
  3. Des billes d’argile, pour retenir l’humidité, mais éviter que l’eau ne stagne.

Mets une bonne couche de billes d’argiles au fond.

Enfant jardinage billes d'argiles

Recouvre de terreau jusqu’au bord, tasse légèrement et humidifie.

Creuse légèrement pour enfouir le gingembre deux ou trois centimètres sous la surface (certains le laissent même à la surface).

Gingembre planté

Les premières pousses devraient arriver entre 2 et 5 semaines.

Astuce, ne laisse pas tes pots à portée des enfants…

Enfant pot renversé

Étape 4 : L’entretien de tes plants de gingembre

Les plants de gingembre ont des besoins très classiques.

Arrose-les régulièrement en faisant attention à ne pas laisser l’eau stagner.

Ajoute du fertilisant azoté une fois par mois (purin d’ortie, compost, engrais…).

Étape 5 : Enfin, la récolte !

Il existe deux techniques de récolte, je compte essayer les deux (une pour chaque pot) et observer moi-même la différence.

La première, c’est de se servir au fur et à mesure pour manger toute l’année du gingembre ultra-frais.

La deuxième est d’attendre la fin de l’été que les tiges jaunissent pour les couper, vider le pot et récupérer tous les rhizomes, exactement comme les pommes de terre.

Je te partagerai quelques photos de mes récoltes, n’hésite pas à m’envoyer les tiennes 🙂

 

Prépare-toi ! 

 

Antoine,

Apprendre Préparer (Sur)vivre

S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Derrouiche
Derrouiche
3 mois il y a

Très instructif,je vais essayer d’appliquer cette démarche.merci