8 astuces pour planter, récolter et conserver les pommes de terre !

C’est LE légume autonomiste par excellence… les pommes de terre !

J’ai passé le weekend dernier dans mon jardin.

Mise en terre des semis, création d’une nouvelle butte, arrosage des jeunes arbres… 

En dehors du jardinage “classique”, je ne peux pas m’empêcher de tester de nouvelles choses avec ce que j’ai sous la main.

Cette année je teste une technique de culture des pommes de terre assez originale.

Sur un sol stérile, avec de la récup et sans aucun effort…

Je me suis dit que c’était l’occasion de te partager mes astuces sur mon légume préféré.

La pomme de terre, c’est LE légume de l’autonomie

Ce n’est pas pour rien que la pomme de terre était à la base de l’alimentation de nos grands-parents.

C’est un légume (une “tubercule”, plus précisément) exceptionnel : 

  • Facile à cultiver, même pour les jardinier débutants ;
  • Très productif, c’est variable, mais un plant produit environ 1 kg ;
  • Résistant aux maladies, même s’il est sensible au mildiou, c’est très rare de perdre toute la récolte ;
  • Facile à conserver, les pommes de terre tiennent très bien de la fin de l’été jusqu’au printemps ;
  • … 

Bref, la pomme de terre est clairement le légume idéal si tu veux gagner facilement en autonomie alimentaire.

Je vais te donner 8 astuces pour la cultiver, la récolter et la conserver.

Avec à la fin, une astuce bonus pour laquelle j’attends de tes nouvelles.

Astuce 1 : Mettre les pommes de terre quelques semaines à la lumière pour accélérer la germination

Les pommes de terre se plantent directement en pleine terre.

Ce n’est donc pas possible de préparer tes semis en avance comme pour la plupart des légumes.

Mais tu peux quand même accélérer la pousse des plantes avec une astuce toute simple.

4 à 6 semaines avant de les mettre en terre, place tes tubercules (achetés ou conservés de l’année précédente) à la lumière.

L’idée est de stimuler le développement des germes pour gagner du temps sur la croissance des jeunes plants.

Germes de pommes de terre

Mais attention, pas de soleil direct, ça pourrait les abîmer.

Dès que les germes sont bien développés, tu peux planter les tubercules, germes vers le haut, en faisant attention à ne pas les casser.

Évidemment il ne faut pas utiliser cette technique à l’extrême, tu prendrais le risque d’affaiblir tes pommes de terre.

Pour l’anecdote voici ce qui c’est passé quand un sac de pomme de terre à été oublié la lumière pendant le confinement.

Capture décran 2022 06 22 à 18.05.42

Ça parait incroyable, mais les germes ont été assez forts pour percer les joints en silicones !

Astuce 2 : Couper les pommes de terre en deux avant de les planter

Tu n’as pas assez de pommes de terre à planter ? Pas de soucis !

Un excellent moyen de multiplier par deux, voire plus, le nombre de tes plants de pomme de terre est de les couper avant de les planter.

Théoriquement tu peux les couper autant de fois que tu le veux tant qu’il y a un germe sur chacune des parties.

Mais personnellement, je n’ai jamais osé essayer de les couper en plus de 3 fois.

Les premières semaines, la croissance des plants est légèrement réduite.

Mais au moment de la récolte il n’y a quasiment pas de différence entre un plant qui vient d’une pomme de terre coupée et un autre qui vient d’une pomme de terre entière.

Il y a quelques années, je m’étais amusé à déterrer une pomme de terre coupée pour voir où poussaient les racines, voici ce que ça avait donné.

Couper des pommes de terre pour les cultiver

Astuce 3 : Laisser quelques pommes de terre en terre lors de la récolte

Tu as prévu de planter des pommes de terre au même endroit l’année prochaine ?

Alors au moment de la récolte, laisse en quelques unes en terre, elles passeront tranquillement l’hiver et repousseront au printemps.

Simple, efficace et sans effort !

Si tu veux booster ta récolte, rajoute quelques centimètres de compost sur ta zone de culture.

Par contre attention, les pommes de terre épuisent rapidement le sol, pense faire tourner tes cultures et ne les cultive pas plus de quelques années au même endroit.

Pour l’anecdote, je suis en train de monter des murs de pierre sèches à l’endroit où j’ai cultivé mes pommes de terre l’année dernière.

J’étais sûr d’avoir tout récolté… mais en creusant pour les fondations, j’ai en ai trouvé une belle poignée et deux plants poussent entre les murs.

Astuce 4 : Planter tes pommes de terre directement dans de la paille

Si tu as à disposition une grosse quantité de paille, tu peux directement planter tes pommes de terre dedans.

C’est une technique qui est souvent utilisée quand le sol n’est pas adapté à la culture, notamment s’il est trop compact ou trop pauvre.

C’est hyper simple, dispose tes pommes de terre en rang directement sur le sol et recouvre-les de 20 cm de paille.

Si tu as du compost c’est encore mieux, rajoute une couche de quelques centimètres au-dessus de tes pommes de terre avant de mettre la paille.

Arrose abondamment une fois la paille en place, puis ensuite en fonction des besoins.

Au fil du temps la paille va se tasser et commencer à se décomposer, rajoute-en pour avoir toujours une couche d’au moins 20 cm.

Ce qui est génial avec cette technique de culture c’est la facilité de récolte, pas besoin d’outil, tu peux directement les récolter à la main.

 

Capture décran 2022 06 22 à 18.09.37
(la photo n'est pas de moi)

Par contre la paille a un coût, ce n’est souvent intéressant que si tu as un voisin agriculteur chez qui tu peux récupérer de la vieille paille.

Au printemps, j’ai démonté une vieille terrasse devant ma BAD ; sous les dalles, le sol est très mauvais, avec des graviers et une terre dure comme du béton.

Il est tout simplement impossible à cultiver, alors j’ai mis une bonne couche de 20 cm de tonte de pelouse, les patates qu’il me restait (j’ai mis les plus belles dans mes buttes de culture), et encore 20 cm de tonte. 

Récolte de pommes de terre

Ce n’est pas très orthodoxe, mais j’ai hâte de voir ce que ça va donner à la fin de l’été !

TÉLÉCHARGE GRATUITEMENT LE DOSSIER :

TOUT SAVOIR

POUR DEVENIR AUTONOME AU QUOTIDIEN

devenir autonome autonomie livre
200 ans de savoir ancestral compilés dans un livre unique !

Pour tout apprendre sur : la culture, l’élevage, la gestion de nourriture…

En bonus, reçois mes conseils en autonomie et résilience à appliquer dans ton quotidien !

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.

Astuce 5 : Récolter des pommes de terre… sur ton balcon !

L’autonomie alimentaire en ville c’est une utopie (sauf quelques cas isolés…), mais avec des pommes de terre, même sur une petite surface, tu peux avoir de très belles récoltes.

Plusieurs techniques existent, mais pour les espaces réduits tu peux te tourner soit vers :

  • Les fameuses tours de pommes de terre (3), elles sont à la mode ces dernières années, mais j’ai l’impression que les résultats ne sont pas vraiment au rendez-vous ; 
  • La culture en pot (2) ou en sac (1), c’est basique, mais ça fonctionne très bien !
3 cultures de pommes de terre

Par contre fais attention à bien drainer ta terre, les pommes de terre détestent l’eau stagnante. 

Astuce 7 : Récolter les pommes de terre (sans trop) les abimer

La récolte des pommes de terre est délicate, tu dois creuser et retourner la terre pour les trouver, mais être assez délicat pour ne pas les abimer.

C’est au moment de la récolte qu’on se rend compte de l’importance d’avoir un sol bien aéré 🙂

Oublie la pelle qui ferait trop de dégâts, l’outil idée est la “Fourche bêche, c’est une fourche dont les crocs sont renforcés.

Commence par faire un cercle à au moins 40 ou 50 cm du pied et revient progressivement vers la plante.

Ce n’est pas grave si tu abîmes quelques pommes de terre, mets-les de côté et consomme-les rapidement.

Astuce 8 : Comment bien les conserver ?

Stockées dans les bonnes conditions, les pommes de terre se conservent facilement de la fin de l’été jusqu’au printemps suivant.

Avant tout commence par les trier, retire délicatement les restes de terre et mets de côté celles qui sont coupées ou abîmées pour les consommer rapidement.

Les pommes de terre intactes doivent être conservées au frais (environ 7/10 degrés), à l’abri de la lumière et avec un bonne hygrométrie.

L’idéal est une cave, mais si tu n’as pas la chance d’en avoir une (comme moi…), tu peux aussi les stocker dans ton placard le plus frais.

Tu peux empiler les pommes de terre, mais fais attention à ne pas avoir trop de poids, au risque d’abîmer celles qui sont en dessous.

Personnellement je mets deux couches de pommes de terre dans des cagettes en bois que j’empile les unes sur les autres.

Veille aussi à choisir les bonnes variétés, certaines pommes de terre se conservent très bien (ex : les Désirée) et d’autres pas du tout (ex : les Sirtema).

Bonus : Des patates contre la gueule de bois ?

Quand j’ai dit à un ami que j’allais écrire une lettre sur les pommes de terre, il m’a dit qu’il fallait “ABSOLUMENT parler d’une astuce qui a changé sa vie”.

Il parait que manger des pommes de terre cuites à la vapeur AVEC leur peau serait un excellent remède après une soirée très arrosée.

Bon, je t’avoue que je n’ai jamais testé, depuis que mon fils est né je n’ai pas eu une seule occasion de boire assez pour avoir la gueule de bois…

Je te laisse essayer et me redire !

 

Prépare-toi ! 

Antoine,
Apprendre Préparer (Sur)vivre

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
astuces pour constituer un stock de nourriture

10 CONSEILS POUR VOUS CONSTITUER UN STOCK DE NOURRITURE​

Protégez vous et vos proches !

Se constituer un stock de nourriture est indispensable pour faire face à la prochaine crise.

Faites le sans attendre, avant qu’il ne soit trop tard…

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.