10 astuces pour un stock de nourriture sain et efficace

Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter

90% des personnes prévoyantes font au moins une de ces 10 erreurs !

Créer un stock de nourriture sain et efficace ne s’improvise pas.

Il y a des règles à maîtriser et des erreurs à ne pas faire.

Voici les 10 erreurs les plus courantes qu’il ne faut surtout pas faire avec ton stock de nourriture de survie.

Stock de nourriture étagères de bocaux


Erreur 1 : Stocker de la nourriture que tu ne manges pas

C’est l’erreur la plus courante ! 

En cas de rupture de la normalité, ton organisme sera mis à rude épreuve.

Si tu le nourris avec quelque chose que tu ne manges jamais, tu risques d’aggraver la situation avec des troubles gastriques… plus ou moins importants. 

De plus, dans le stress engendré par une situation critique, une bonne nourriture que tu as l’habitude de consommer est une vraie source de réconfort. 

Astuce : Prévoit de la nourriture “plaisir” ; pour certains c’est le chocolat, pour moi ce sont les fraises Tagada. 

 

Erreur 2 : Stocker de la nourriture de survie dans un endroit inadapté 

La nourriture est une ressource fragile surtout en situation de survie.

Si tu veux la conserver sur le long terme, tu dois la stocker dans un endroit adapté.

Il faut absolument placer ton stock alimentaire dans ta maison à l’abri de l’humidité.

Fais également attention à la température : il ne doit faire ni trop chaud l’été, ni trop froid l’hiver (attention au gel !).

 

Erreur 3 : Ne pas protéger son stock alimentaire des nuisibles

mites alimentaires nuisibles stock

 Un stock de nourriture de survie attire forcément les nuisibles (souris, rats, mites alimentaires, fouines, etc.).

La première chose à faire est de surélever la nourriture. Elle ne doit surtout pas être conservée au sol, mais sur des étagères ou sur des palettes.

Ensuite, range la nourriture dont les emballages sont les plus faciles à attaquer (pâtes, riz, farine, sucre, etc.) dans des containers hermétiques (voir erreur 7).

Pour finir, dispose quelques tapettes à souris et pièges anti-mites autour du stock alimentaire de survie et regarde régulièrement si tu as attrapé quelque chose.

Si tu as attrapé une mite, c’est souvent le signe qu’il y en a des dizaines d’autres. Vérifie donc l’intégralité de ton stock de nourriture.

 

Erreur 4 : Stocker des rations militaires

ration de combat individuelle rechauffable

Comme pour l’erreur 1, à moins d’être militaire, c’est une nourriture de survie que tu ne manges pas au quotidien, à éviter donc.

Et même si ces rations se conservent bien sur le long terme, comparées à une nourriture “classique”, elles sont souvent bien plus chères à l’achat.

 

Erreur 5 : Le stockage alimentaire sans organisation

Stock de nourriture étagères de bocaux

C’est indispensable de bien ranger son stock de nourriture de survie, par type d’aliments et par date limite de consommation. 

Si ton stock alimentaire est en bordel, tu seras incapable de faire un état des lieux fiable et d’évaluer tes besoins.

Le jour où tu auras besoin de ton stock alimentaire, en cas de crise, tu risques de découvrir que tu en as moins que prévu et qu’une partie est périmée.

 

Erreur 6 : Oublier de mettre à jour son stock de nourriture

Un stock alimentaire de survie efficace est un stock vivant !

Pour que tu puisses compter sur lui le jour où tu en auras besoin, tu dois régulièrement vérifier : 

  1. Qu’il n’y ait pas de dommage lié à l’humidité ou aux températures (voir erreur 2).

  2. Qu’il n’y ait pas de traces de nuisibles (voir erreur 3).

  3. Que les DLC soient toujours bonnes.

 

Erreur 7 : Ne pas protéger tes denrées alimentaires sensibles

Certains types de nourriture sont parfaitement protégés dans leurs contenants d’origine, comme les boîtes de conserve et les bocaux.

D’autres sont très mal protégés, comme les sachets de sucre ou de farine, pour lesquels seule une mince couche de papier protège les aliments.

Ils sont particulièrement vulnérables à l’humidité et aux nuisibles.

Pour remédier à ça, il faut les placer dans des contenants hermétiques.

Astuce : évite de tout mettre dans le même contenant, mieux vaut diviser en 3 contenants plus petits.

Si tu enfermes une mite alimentaire dans le contenant qui contient toute ta farine, tu ne perdras qu’un tiers de ton stock. 

 

Erreur 8 : Ne concentrer son stock alimentaire QUE sur les calories

Les calories sont un bon référentiel, mais elles ne font pas tout.

La nourriture de survie que tu stockes doit non seulement être nourrissante, mais elle doit aussi apporter suffisamment de nutriments et de vitamines pour te permettre de garder une bonne condition physique.

 

Erreur 9 : Oublier la ration alimentaire de ses animaux de compagnie

Si tu as un animal de compagnie, prévois des aliments adaptés à son régime alimentaire.

Idéalement, ceux qu’il a l’habitude de consommer.

 

Erreur 10 : Être complètement dépendant de son stock de alimentaire de survie

C’est toujours dangereux de ne pas avoir de plan B. 

Si tu ne peux pas te servir de ton stock de nourriture en condition de survie, tu dois avoir un plan B (cueillette, potager, élevage, troc, etc.). 

Avoir un plan B peut aussi te permettre d’avoir un approvisionnement partiel qui fera durer ton stock alimentaire plus longtemps.

 

Télécharge mon guide des “10 astuces pour un stock de nourriture sain et efficace”

Connaître les erreurs qu’il ne faut pas faire c’est bien.

Mais connaître les astuces pour se constituer un stock de nourriture pour 1 an et même plus , c’est encore mieux. 

J’ai écrit un guide PDF sur le sujet : “10 astuces pour un stock de nourriture sain et efficace”.

 

TÉLÉCHARGE GRATUITEMENT LE DOSSIER :

LES 10 ASTUCES POUR VOUS CONSTITUER

UN STOCK DE NOURRITURE

astuces pour constituer un stock de nourriture
N’attends pas de devoir te battre pour des pâtes et du riz !

La prochaine crise approche et tu auras besoin de ton stock de nourriture.


En bonus, reçois mes conseils en autonomie et résilience à appliquer dans ton quotidien !

@

 

Tu as des erreurs ou des astuces à partager ? Poste-les dans les commentaires !

 

Prépare-toi !

 

Antoine
Apprendre Préparer Survivre

S’abonner
Notifier de
guest
11 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Xavier Devaux
Xavier Devaux
7 mois il y a

Bonjour à toutes et tous,
Très intéressant tous vos conseils et astuces. En guise de retour, je vous en donnerai un, non alimentaire et pas très écologique, mais on parle de survie.
IMPRIMEZ vos connaissances (recette, les conseils de ce blog, etc) car il n’est pas exclu qu’un des ingrédients de la crise soit la perte d’internet … et là Pfff, perdues toutes les connaissances sur le web.
Imprimez intelligemment ! Recto-verso, que les réponses, pas les questions, sans doublon, sans les photos inutiles pour la survie. Moins de papier, c’est moins de poids/volume pour vous si vous devez les emmener et moins de papier pour la planète.
Enfin, séparez les connaissances qui vous seraient utiles si vous restez à la maison de celles qui vous seraient utiles si vous devez quittez la maison. Cela vous evitera de partir avec 20 kg de papier ou de tout laisser car vous n’aurez pas le temps de faire le tri le moment venu !

M-C Giordani
M-C Giordani
8 mois il y a

En Afrique, on place le sucre au-dessus d’une coupelle d’eau à cause des fourmis.
On utilise aussi la cendre pour saupoudrer les stocks de graines, et pour nous les fruits et légumes secs par exemple.

annemarie artru
annemarie artru
8 mois il y a

mon astuce pour eviter frigo, cher et malsain : un arbre! J’y pends filets de citrons,, oignons etc. il protége de la chaleur et du gel. Et conserve vitamines!

P. O.- D.
8 mois il y a

d’autres moyens de paiements que le SEPA (ou doit figurer l’IBAN) et ainsi indiquer mon N° de compte bancaire.
Qui est tu ? Quel est ton nom, ton N° de téléphone
Pierre

P. O.- D.
8 mois il y a

d’autres moyens de paiements que le SEPA (ou doit figurer l’IBAN) et ainsi indiquer mon N° de compte bancaire.
Qui est tu ? Quel est ton nom, ton N° de téléphone
Pierre

izle
9 mois il y a

I truly appreciate this blog post. Thanks Again. Want more. Isabella Nev Tull

DREMEAUX Catherine
DREMEAUX Catherine
11 mois il y a

Ce que tu dis, Antoine, est tout à fait exact. J’ajouterais qu’il vaut mieux stocker des graines que de la farine, et ce pour plusieurs raisons : la farine se conserve moins bien, surtout la farine complète et bio (une fois, j’ai dû jeter tout un lot acheté quelques semaines auparavant parce qu’elle était bourrée de bestioles) et il vaut mieux moudre (prévoir un moulin à main) des grains en utilisant la farine au fur et à mesure des besoins car elle plus vivante et meilleure pour la santé.
J’ai aussi jeté du lait en poudre trop rance parce que personne dans la famille avait envie d’en boire alors qu’ils avaient du « vrai » lait, comme ils disaient. Si on stocke du lait en poudre il vaut mieux, de toute façon, prendre celui qui est écrémé car il se conserve mieux et il faut l’utiliser pour cuisiner des plats.
Contre les rongeurs, nous avons prévu une pièce fermée hermétiquement, avec une porte grillagée (grille en métal) pour l’aération, et nous avons mis un absorbeur d’humidité. Il faut aussi savoir que les rongeurs s’attaquent même aux boîtes de conserve (surtout de fruits) s’ils n’ont rien d’autres (cela nous est arrivé lorsque nous avions mis des boîtes de conserve dans un garage). Bon courage à tous !

M-C Giordani
M-C Giordani
8 mois il y a

Merci Catherine, très pratique tout ça!
Pour moudre manuellement, soit on pile (mortier et pilon assez fastidieux), soit un moulin à café à l’ancienne, j’en ai 2 chez moi, trouvés dans des foires et vide-greniers, et pour pas cher. Mais ça ne moud pas super fin.
À la guerre, comme à la guerre! on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a + de l’imagination et de « l’huile de coude »….

Sandra
Sandra
11 mois il y a

Bonjour Antoine,
Merci pour ce post très intéressant. Je partage tout à fait ce que tu proposes.
Personnellement, n’ayant pas de potager, mon plan B c’est d’avoir des graines à faire germer dans un bocal, à renouveler tous les 3 jours env. et quelques bacs sur mon balcon pour des radis, épinards et salades à tondre, tomates cerises (petits légumes seulement). La rentabilité est surprenante.

annemarie artru
annemarie artru
8 mois il y a
Reply to  Sandra

oh, ca m’interessse le balcon: Tu
mets des plants ou des graines? tes bacs ont quelle grosseur? Merci

M-C Giordani
M-C Giordani
8 mois il y a

Bonjour AnneMarie, moi j’ai un balcon riquiqui en triangle, mais avec un grand bac (en ciment) de 3,5m de long, et 80 cm de large et de profondeur.
Je m’en donne à coeur joie, car c’est un vrai plaisir de manger ce qu’on produit, même en petites quantités.
– J’ai des fraises que j’ai semées (on en vend donc en graines, ce qui m’a surprise), et ça pousse vite et donne abondamment si on les chouchoute.
– J’ai mis des tomates, mais je ne le referai plus, car ça monte à près de 2m, bonjour pour la cueillette avec un escabeau (casse gueule), donc cette année, j’en ferai en pot posé au sol du balcon.
– J’ai mis des mini poivrons, des haricots verts, divers types de salade: roquette, mâche.
– Dans un pot en forme de vasque, j’ai prévu des plantes aromatiques, que j’ai d’abord semées en petits godets, et que je replanterai pour les meilleurs plants, les autres je les troquerai.
– Donc thym d’hiver (une surprise pour moi), coriandre, marjolaine, basilic, sauge médicinale (en test), et j’ai racheté un romarin pour un espace de terre derrière mon logement en RCH surélevé.
– j’ai demandé une branche de laurier-sauce à une voisine, j’ai coupé toutes les feuilles que je fais sécher pour ma cuisine (j’en utilise souvent), et j’ai placé la branche nue dans une demi-bouteille coupée avec un peu d’eau, pour que ça fasse des racines, et qu’en suite je puisse aussi la planter près de mon romarin en pleine terre.
Sinon je pense qu’on peut tout faire en pot, si l’on coupe régulièrement la tête des plantes, pour éviter qu’elles ne grandissent en arbre (étêtage), ce qui est aussi valable pour les arbres fruitiers.

C’était donc ma contribution sur les cultures possibles en balcon.
Bonne chance, et surtout bon plaisir!

Plantes sauvages comestibles guide liste

LA LISTE ULTIME DES

5 PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

La nature, c’est mieux qu’un supermarché bio !

Les plantes sauvages : 

– Sont facilement reconnaissables quand on les connaît !

– Sont présentes partout en Europe

– T’apportent tous les nutriments dont tu as besoin