Comment survivre à un mouvement de foule incontrôlable?

Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter

21 morts à la Love Parade de Duisbourg

Pour apprendre comment survivre à un mouvement de foule, rien ne vaut l’exemple de la Love Parade de Duisbourg.

Le 24 juillet 2010, plus d’un million de fêtards sont rassemblés pour la Love Parade de Duisbourg, en Allemagne.

C’est l’un des plus grands festivals de musique électronique au monde.

Les festivaliers se pressent pour accéder au site de l’événement.

Mais sur le chemin, un tunnel provoque un goulot d’étranglement.

Love Parade Duisburg

Les premiers festivaliers arrivés sur place se retrouvent bloqués, pris au piège par un mouvement de masse.

Alors que des centaines d’autres continuent d’affluer et pressent les premiers contre les parois.

 

La foule est de plus en plus compacte, la bousculade devient meurtrière.

La pression, de plus en plus forte.

Certains se retrouvent à terre.

D’autres essaient d’escalader les parois pour s’échapper.

Le piège se referme: le mouvement de foule évolue en bousculade mortelle.

Survivre à un mouvement de foule - Love Parade Duisbourg

Un témoin raconte : « C’était comme s’il y avait un mur de gens devant moi. J’ai cru que j’allais mourir. »

Le bilan sera de 21 victimes et plusieurs dizaines de blessés graves.

bousculade meurtrière Love Parade Duisburg

Pour te rendre compte du piège dans lequel se sont retrouvés les festivaliers, tu peux regarder cette vidéo de mouvement de foule caractéristique : https://www.youtube.com/watch?v=h4_EVu0zMpk

 

Les mouvements de foule sont difficilement prévisibles

Il y a de fortes chances pour qu’au moins une fois dans ta vie, tu te retrouves toi aussi face à un des ces mouvements de masse incontrôlables.

Ça peut être un concert, une manifestation, un pèlerinage religieux, un mouvement de panique ou même l’ouverture des soldes…

 

7 conseils pour survivre à un mouvement de foule soudain

La plus grande menace n’est pas nécessairement de tomber et de se faire piétiner, c’est de manquer d’air lorsque tu es debout (appelé asphyxie par compression ). 

Bien que ta peur soit légitime, ne crie pas, car tu gaspillerais inutilement de l’oxygène.

Reste calme, concentré et conscient de ton environnement à tout moment.  Tu pourras l’être si tu es préparé à ce type de situations.

Voici quelques conseils pour éviter de te retrouver asphyxié ou piétiné pendant le mouvement de foule :

 

1 – Repère les chemins d’accès et les issues de secours

C’est la première chose que tu dois faire quand tu arrives dans un lieu inconnu.

En cas de problème, quel qu’il soit (mouvement de foule ou autre), tu pourras te diriger directement et rapidement vers ces issues.

Tu échapperas alors au risque de rester bloqué dans une voie sans issue.

Cependant, si tout le monde court vers une sortie, cela semble aussi intuitivement être la meilleure option, mais ce n’est pas toujours la plus intelligente. 

En général, trouver la sortie la plus proche est un bon conseil, à moins que tout le monde ne décide de faire la même chose en même temps…

Il peut être plus judicieux d’envisager une sortie alternative, même si elle semble plus éloignée.

 

2 – Sois attentif à ce qu’il se passe autour de toi

Même si l’ambiance est festive, n’oublie pas de regarder régulièrement comment évolue la situation.

Les mouvements de foules sont imprévisibles, il suffit d’un bruit, d’une bagarre, de fumée, d’une rumeur…

Si ça devient dangereux, éloigne-toi rapidement.

 

3 – N’essaye pas de lutter contre la foule !

Ça ne sert à rien d’essayer de lutter contre la direction que prend la foule.

Tu vas t’épuiser inutilement et tu risques de te faire piétiner.

Au lieu de cela, suis le rythme général et évite de t’agenouiller, de t’arrêter, de pousser les autres et de ramasser des objets tombés (ils ne valent pas un tel risque !)

Laisse-toi porter par les vagues !

 

TÉLÉCHARGE GRATUITEMENT LE DOSSIER :

LES 10 ASTUCES POUR VOUS CONSTITUER

UN STOCK DE NOURRITURE

astuces pour constituer un stock de nourriture
N’attends pas de devoir te battre pour des pâtes et du riz !

La prochaine crise approche et tu auras besoin de ton stock de nourriture.


En bonus, reçois mes conseils en autonomie et résilience à appliquer dans ton quotidien !

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.

 

4 – Replie tes bras devant toi

Comme je te le disais, contrairement à ce que l’on pourrait croire, la plupart des victimes de mouvements de foule ne décèdent pas à cause du piétinement, mais par asphyxie.

Se retrouver dans une foule compacte presse ton corps et t’empêche de respirer normalement.

Pour éviter cela, protège ta cage thoracique en repliant tes bras devant toi pour dégager assez d’espace et pouvoir respirer.

 

5 – Éloigne-toi des parois

Si la foule te presse alors que tu es contre une paroi, tu n’as aucune échappatoire.

Tu ne peux que subir la pression dos au mur.

Et peu importe tes capacités physiques, la foule sera toujours plus forte que toi.

Alors assure-toi de ne jamais te retrouver bloqué contre une paroi.

 

6 – Économise tes forces

La situation peut durer longtemps, parfois plusieurs dizaines de minutes.

Garde tes forces pour rester debout et avoir suffisamment d’espace pour respirer.

Ne t’épuise pas à lutter contre la foule.

Lorsque tu es dans une foule, fais de ton mieux pour sortir de son centre, parce que c’est à cet endroit que tu as le moins de chances d’accéder à une sortie. 

Évolue en zigzag autour des gens (plutôt qu’en ligne droite) et rejoins la périphérie de la foule.

 

7 – Ne tombe pas

Cela peut sembler évident, mais tu ne dois surtout pas tomber.

Si tu te retrouves à terre dans une foule compacte, tu ne parviendras pas à trouver assez d’espace pour te relever et tu risques de mourir piétiné.

Si malgré tout tu tombes, essaye de t’agripper à quelqu’un pour t’aider à te relever.

Mais si c’est impossible, recroqueville-toi sur le côté en te couvrant la tête avec les bras, pour minimiser les dommages.

Pour résumer

Dès que tu te trouves dans une foule :

  • Repère les chemins d’accès et les issues de secours ;
  • Sois attentif au déroulement de la situation.

Si tu te retrouves coincé dans un mouvement de foule :

  • N’essaye pas de lutter ;
  • Protège ta cage thoracique pour pouvoir continuer à respirer ;
  • Ne te retrouve pas coincé contre une paroi ;
  • Ne tombe pas !

Si tu t’es déjà retrouvé confronté à un mouvement de foule, n’hésite pas à partager ton expérience et à donner tes conseils dans les commentaires.

 

Prépare-toi !

 

Antoine
Apprendre Préparer Survivre

 

Sources :

http://www.lefigaro.fr/international/2010/07/24/01003-20100724ARTFIG00546-la-love-parade-de-duisbourg-tourne-au-drame-15-morts.php

https://www.youtube.com/watch?v=h4_EVu0zMpk

http://www.slate.fr/story/172590/sciences-tremblement-mouvement-foule-conseils-survie

S’abonner
Notification pour
guest
20 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aurore
Aurore
2 mois il y a

J’ai déjà redouté des mouvements de foule dans les transports, le pire en me retrouvant à Châtelet les Halles avec 2 (ou je ne sais plus) lignes de RER en panne… On aurait pu marcher sur les gens dans les couloirs. J’ai gardé mon calme, je suis restée sereine tout en étant consciente du danger. Après les attentats de Charlie Hebdo, j’étais enceinte de 8 mois, je me suis fait arrêtée plutôt que de risquer des mouvements de panique dans les couloirs du rer, suite à cette expérience. Quand on est vulnérable, il faut éviter ces situations, c’est la base. Mon conseil dans la foule, c’est de savoir précisément où l’on se dirige, de regarder dans cette direction, de rester concentré, et là, c’est magique : on ne percute personne et personne ne nous percute. expérimenté pendant plus de 10 ans dans les grandes gares de rer et de métro ! 😉 Bien connaître les lieux, les « itinéraires bis », les éventuels coins « plus calmes », ça aide aussi

alexe
alexe
3 mois il y a

J’ai déjà vécu une foule en panique, ce qui m’a sauvé, c’est de me mettre derrière un candélabre, la foule s’écartait forcément devant et ne risquait pas de le bouger…

Dupon
Dupon
4 mois il y a

Je me suis déjà retrouver dans un mouvement de foule. Lors des manifestations à Bruxelles. Quand il y a eu les charges policières. Tous le monde partent dans tous les sens en panique et je me retrouve coincée entre deux barages au finale. Je me met contre une façade dos au mur. Afin d éviter un tir ou un coup de matraque. Ça marche. Mais me retrouve toujours coincée. Il est vrai qu’une fois sur place, je ne suis pas attentive aux autres accès, mais d un autre côté, je reste sur place le plus longtemps possible pour aider si besoin les victimes.

Syssy
Syssy
4 mois il y a

Fête de la musique, il y a plus de 20 ans. Dans une place de vieille ville que je connaissais parfaitement. D’un coup, un mouvement de foule, compact, venu de nul part. Je me suis retrouvée les pieds hors sol plusieurs secondes. Je me suis laissée emportée et j’avais mis mes bras devant moi, comme pour une prière( juste pour imager). Ces quelques secondes de pression m’ont paru interminables, mais le calme reste de mise en effet. Par contre, depuis j’évite les rassemblement! C’est fini.

Cornu
Cornu
6 mois il y a

J’étais à un concert de Miossec. L’ambiance était bon enfant, petite salle…
Soudain des tarés ont poussé du fond de la salle. Ceux de devant ont suivi. Ca a fait comme un tsunami jusqu’à la scène.
Je mesure 1,52m pour 43kg. J’ai cru mourir. Mon ami a eu le réflexe d’interpeller le type d’a cote en lui disant que j’étais enceinte. Ils m’ont soulevée au-dessus de la foule et une chaîne humaine m’a portée jusqu’à la scène et aux sauveteurs de la croix rouge. Depuis, les concerts et autres manifs, c’est fini pour moi.

Numa
Numa
6 mois il y a

J’ai compris la puissance d’aspiration de la foule à Paris au début d’une manif après les attentats. Je voulais m’éloigner du quartier, aller en banlieue, et pour prendre le RER j’ai essayé d’aller à une station de métro mais la foule commençait à se densifier et je voyais ma vitesse de progression ralentir et ma compression augmenter tellement que j’ai compris que je n’arriverai jamais à la station. Alors j’ai décidé à temps de faire demi-tour et j’ai pu rejoindre un peu plus vite à contre courant (mais très lentement quand même) une rue libre mais barrée par les CRS, puis une autre complètement libre et j’ai pu aller à la station de RER en traversant l’arrondissement à la course et en expérimentant encore la difficulté de couper à angle droit d’autres avenues remplies de foule.

Agnès B.
8 mois il y a

J’avais 19 ans, j’étais à une soirée étudiante. 5000 personnes. Je dansais au milieu de la piste, quand ils ont commencé à lancer des t-shirts promotionnels. Mouvement de foule pour en attraper, quelqu’un m’a fait un croche pate, je suis tombée sur le dos, et plein de gens sont tombés sur moi. Impossible de respirer, trop de poids sur ma cage thoracique. C’était horrible!! Je me sentais partir… J’ai cru que j’allais mourir… Heureusement, un copain a reconnu ma chaussure sous le tas d’humains, et les a extirpé un à un et m’a relevé. J’ai eu la peur de ma vie. Depuis je suis un peu agoraphobe.

Tarentule
Tarentule
8 mois il y a

Je participais à un concert à Paris. début des années 2000. Un lacrymogène a été lâché ou lancé à quelques mètres de moi, dans la fosse. Cela a provoqué un mouvement de foule pour fuir le gaz.

Les yeux larmoyants toussant à cause de cette $@# de gaz que je voulais fuir également, il a fallu lutter de toutes mes forces pour protéger ma cage thoracique de l’écrasement. J’avais les 2 bras devant moi, à l’horizontale, et retenant les personnes devant moi dans un effort épuisant. Les minutes étaient interminables, je respirais littéralement comme un taureau en furie pour avoir assez de force, sachant que tousser sous l’effet du gaz pouvait me faire céder et me mettre en danger.

Je l’ai appris il y a quelques semaines seulement, une science : la fouloscopie donne les règles à avoir dans ce genre de contexte. Par chance, j’ai eu les bons réflexes ce jour là; et je suis un peu plus méfiant à partir du moment où la densité de personnes ralentit les déplacements.

le boucher
le boucher
8 mois il y a

Kundera (je pense que c’est dans la lenteur, mais je ne suis pas sûre) dit que dans une rue, lors de manifestations ou autre, il fallait se tenir à l’angle de deux rues pour avoir 2 sorties de secours potentielles. J’applique la consigne même dans les supermarchés.

astuces pour constituer un stock de nourriture

10 CONSEILS POUR VOUS CONSTITUER UN STOCK DE NOURRITURE​

Protégez vous et vos proches !

Se constituer un stock de nourriture est indispensable pour faire face à la prochaine crise.

Faites le sans attendre, avant qu’il ne soit trop tard…

@

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite Apprendre Préparer Survivre. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.