Les poêles à bois, LA solution 100% résiliente pour te chauffer !

Les poêles à bois sont LE système de chauffage résilient.

Ce sont les seuls qui te permettent de chauffer efficacement ton logement ET qui fonctionnent même en cas de Black-Out. 

Je n’utilise que ça dans ma BAD et j’en suis vraiment très content.

Alors dans cette lettre je vais te donner toutes les clefs pour choisir le poêle à bois le plus adapté à tes besoins.

Mais avant de te présenter les différentes technologies, il me paraît important d’insister sur quelques points.

Les contraintes des poêle à bois

Les poêles à bois sont géniaux, je ne jure que pas eux.

Mais ils ont plusieurs contraintes… certaines sont facilement surmontables, mais d’autres peuvent rendre impossible leur installation à ton domicile.

Les voici : 

 

  • Un conduit d’évacuation des fumées est obligatoire, dans les vieilles maisons tu peux souvent utiliser celui d’une ancienne cheminée. Malheureusement la plupart des appartements modernes n’en ont pas.

 

  • Le stockage du bois prend de la place, il faut compter facilement plusieurs mètres cubes. Idéalement ton lieu de stockage doit être dans ton habitation, sortir dehors pour chercher des bûches quand il fait -10 degrés n’est pas très agréable.

 

  • Il n’y a pas de thermostat, la production de chaleur des poêles est en dent de scie. Chauffer correctement nécessite un peu d’expérience et de planification. 

 

  • Les poêles sont lourds, ça peut être difficile de les installer dans les étages.

 

  • Il y a un risque de brûlure, les poêles chauffent fort et certains modèles peuvent être dangereux pour les enfants, exactement comme les cheminées.

Mais ces quelques inconvénients sont largement compensés par les avantages.

Bûches ou pellets ?

La question elle est vite répondue comme diraient certains : bûches évidement !

Les pellets sont très pratiques pour alimenter en continu une chaudière.

Mais ils sont quasiment impossibles à fabriquer chez toi, ils nécessitent une colle spéciale et une machine très chère .

Au contraires des bûches qui ne nécessite qu’une tronçonneuse et de l’huile de coude.

Autre raison de ne pas choisir les pellets, la plupart des poêles qui les utilisent fonctionnent à l’électricité.

Vitesse de chauffe ou inertie thermique ?

Pour bien chauffer une pièce, il y a deux choses à prendre en compte. 

La vitesse de chauffe, c’est la capacité de ton poêle à chauffer rapidement une pièce.

L’inertie thermique, c’est la capacité du poêle à redistribuer la chaleur emmagasinée pendant une longue durée.

Généralement il y a deux types de poêles : 

  • Ceux qui chauffent vite, mais qui ont une inertie thermique faible ;
  • Ceux qui chauffent lentement, mais qui ont une grosse inertie thermique.

Personnellement je privilégie l’inertie thermique, mais à toi de voir ce qui correspond le mieux à ta situation.

Les poêles en acier : Passe ton chemin…

Poêle en acier

Les poêles en acier sont généralement les moins chers, mais aussi les moins efficaces.

La faible épaisseur des plaques d’acier permet de chauffer rapidement une pièce, mais l’inertie thermique est quasiment inexistante.

Attends-toi à devoir rajouter des bûches toutes les heures pour maintenir la chaleur.

Pour moi, c’est plus de la décoration pour bobo qu’un moyen efficace de se chauffer.

Les poêles en fonte : Pour une chauffe rapide

Les poêles en fonte sont les plus courants, ils chauffent rapidement et fort, mais ont une inertie thermique moyenne.

Poêle en fonte

Selon la qualité des poêles, et notamment l’épaisseur de la fonte, ils continuent à chauffer une à deux heures après que le feu se soit éteint.

Dans les régions montagneuses tu peux trouver de très belles affaires sur les sites de petites annonces.

Le seul inconvénient est qu’ils deviennent vraiment très chauds et qu’il faut faire attention avec les enfants.

Les poêles de masse : Pour une grosse inertie thermique

Les poêles de masse c’est le top pour chauffer longtemps un grand volume.

Poêle de masse

Pour faire simple, ce sont de gros blocs de pierre ou de briques réfractaires, dans lesquels serpente le conduit d’évacuation des fumées.

Poêle masse sens chauffe

C’est ce qui leur permet de récupérer un maximum de chaleur de la combustion des bûches.

En fonction des modèles, ils ont une inertie thermique qui peut aller jusqu’à 8h/10h.

Pour te donner un exemple, le poêle que tu vois sur la photo met environ 6h (et une dizaine de bûches) avant d’être chaud.

Mais une fois que c’est fait, il restitue doucement la chaleur pendant environ 8h.

C’est parfait pour continuer à chauffer doucement pendant la nuit et éviter de se réveiller dans une pièce glaciale.

Ils ont par contre 3 inconvénients : 

  1. Ils mettent beaucoup de temps à chauffer, concrètement si tu l’allumes en rentrant du travail à 18h, il ne sera chaud que vers minuit.
  2. Ils pèsent vraiment lourd, facilement plusieurs tonnes, et ne peuvent pas être installés partout.
  3. Ils sont très chers, neufs ils tournent autour de 10 000 € et comme les modèles anciens sont très recherchés, les occasions sont rares.

Pour moi ce sont les meilleures poêles, mais il faut soigneusement réfléchir à leur installation.

Les poêles hybrides : Un juste milieu

Il existe une très grande quantité de poêles hybrides, je ne pourrais pas tous les citer ici.

Certains ont à la fois des parties en fonte et en pierres réfractaires, d’autres permettent de chauffer de l’eau ou de cuisiner…

Mon poêle principal est justement un de ces poêles hybrides, il est composé d’un corps en fonte et d’une enveloppe en pierres réfractaires.

Poêle hybride

C’est le juste milieu entre les deux technologies, il met environ 1h à chauffer et restitue de la chaleur pendant près de 4 heures.

Certains artisans sont capables de réaliser des poêles hybrides sur mesure, c’est souvent la meilleure option mais il faut avoir le budget.

Attention au dimensionnement de ton poêle !

Ton poêle doit être adapté au volume que tu veux chauffer.

S’il est trop petit, il va prendre beaucoup trop de temps pour faire monter la température.

Au contraire, si tu mets un poêle trop grand dans un petit volume ça va très rapidement se transformer en sauna.

Les anciens propriétaires de ma BAD ont mis un grand poêle en fonte dans une petite chambre, c’est super joli mais mal dimensionné.

Pendant les rénovations de l’hiver dernier j’ai dormi plusieurs semaines dans cette chambre, en deux heures je passais de 10 degrés à plus de 35 degrés.

taille poêle

J’avais le choix entre geler ou avoir trop chaud et dormir sans couette en plein hiver…

 

Prépare-toi !

 

Antoine,

Apprendre Préparer (Sur)vivre

S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Eliane Depienne
Eliane Depienne
8 mois il y a

Et que penses-tu des fourneaux de nos grands parents?

France-Line
France-Line
11 mois il y a

Les poêles “rocket” sont une excellente alternative, plus connu dans le monde anglo saxon peut-être. On peut les construire soi-même.