Dual Survival est une émission de survie que j’adore !

Le concept ?

Deux experts de survie en milieu hostile comparent leurs techniques.

 

Navy SEALS vs techniques primitives

Leur objectif est le même : survivre en autonomie.

Mais les deux experts ont des parcours et donc des moyens d’y parvenir très différents.

Dave Canterbury est un ancien des Navy SEALs, les forces spéciales de l’armée américaine.

Pour lui, la survie c’est avant tout avoir du matériel de pointe.

A l’opposé, Cody Lundin est un spécialiste des techniques de bushcraft primitives.

Il n’a quasiment pas de matériel sur lui et se déplace pieds nus dans tous les milieux.

 

Qui gagne ?

De premier abord, Dave a l’air bien mieux parti.

Il a un super équipement et son CV est impressionnant.

A côté, Cody fait pâle figure avec ses vieux habits et ses pieds nus.

Pourtant, à la fin de l’épisode, c’est presque toujours lui et ses techniques primitives qui prennent le dessus.

 

Quand Dave se précipite, Cody prend le temps de réfléchir

Dave a tendance à foncer tête baissée et à tuer tous les animaux qu’il rencontre pour se nourrir (surtout les serpents, ça fait viril).

Pendant ce temps, Cody analyse son environnement, s’y adapte et y trouve des ressources que Dave a complètement ignorées.

Il cueille des plantes au fur et à mesure de leur marche et se nourrit régulièrement sans prendre de risques inutiles.

 

Les plantes sauvages contre les lyophilisés !

Si je te raconte cette histoire, c’est qu’elle me fait penser à ceux qui, comme Dave,  se préparent à la survie en ne comptant que sur le matériel.

Quand on leur parle de se nourrir en pleine nature, ils sont fiers de dire qu’ils ont rempli leur sac de lyophilisés.

Ok, mais après, quand leur stock sera épuisé et que leur matériel fera défaut ?

Dans mon sac de survie, j’ai quelques lyophilisés au cas où, mais je ne compte pas dessus sur le long terme.

 

La survie, c’est la connaissance de ton environnement

Le chasseur-cueilleur nu, qui comprend son milieu, aura beaucoup plus de chances de survivre qu’un pseudo expert avec son sac rempli de matériel flambant neuf.

Chez nous, la meilleure source de nourriture sauvage sont les plantes.

Elles poussent partout et sont faciles à récolter.

Les connaître, c’est te garantir une sécurité alimentaire et t’assurer une source de nourriture quasi infinie.

La seule exception, c’est l’hiver en haute altitude.

 

Pourtant certaines personnes restent bloquées…

Pour toutes sortes de (mauvaises) raisons.

Elles ont peur de faire une erreur ? Avec les explications de François, aucun risque de se tromper !

Elles pensent que c’est trop compliqué à apprendre ? C’est super simple, en une vidéo de 15mn tu sauras tout sur une plante.

Ça ne fait pas assez viril ? Bon, là je ne peux rien faire…

 

Prépare-toi !

 

Antoine

Apprendre Préparer Survivre

Leave a Reply