La récupération d’eau de pluie est un excellent moyen de gagner en autonomie.

Ou tout simplement de faire des économies.

Si tu as un terrain, ne néglige pas cette option !

Pour récupérer et stocker cette eau, rien de mieux que la fameuse cuve de 1000 L.

Je t’explique pourquoi et je te partage mes 4 astuces pour optimiser ton système et le payer le moins cher possible !

 

Pourquoi avoir une cuve ?

Récupérer de l’eau de pluie, c’est simple.

Mais pour la stocker et t’assurer des réserves sur plusieurs mois, voire années, ça demande une installation spécifique.

Si tu respectes les bonnes conditions de conservation (qu’on verra plus bas), tes cuves te permettront de :

Tu augmentes ton autonomie et tu économises.

 

La célèbre cuve de 1000 L !

A l’origine, ces cuves sont fabriquées pour l’industrie où elles servent à transporter des matières liquides.

Mais elles sont aussi très prisées des autonomistes !

En voici les 6 principales raisons :

 

1 –  C’est de la qualité !

Avec ces cuves, pas de surprises, elles tiennent au moins 10 ans.

Encore plus si tu les protèges des rayons du soleil, des chocs et du froid.

 

2 –  Elle ne sont pas chères

Elles sont produites en masse et utilisées dans le monde entier, tu peux en trouver à des prix vraiment très intéressants.

Compte entre 90 € et 150 € (hors livraison) selon les modèles et les revendeurs.

Elle ont leur meilleur rapport qualité/prix du marché.

 

3 –  C’est un model standard

S’il y a une multitude de fabricants, elles ont toutes les mêmes dimensions et elles partagent des caractéristiques identiques.

Donc pas besoin de perdre ton temps à mesurer ni à comparer les tailles et les volumes (et pas de mauvaises surprises à la livraison).

Ce sont toutes des citernes en plastique d’une contenance de 1000 L, posées sur un support robuste (plastique, bois, métal) et entourées d’une grille protectrice.

Elles ont toutes une grande ouverture en haut et une plus petite en bas.

Dans une optique de récupération d’eau de pluie, l’ouverture du haut accueille la gouttière et celle du bas, un robinet.

La seule chose qui change entre les différents modèles, c’est la qualité du support et de la grille protectrice.

Voici leurs dimensions : 

  • Largeur : 1 m
  • Longueur : 1,2 m
  • Hauteur : 1,5 m

Poids (à vide) : environ 50/60 kg

 

4 – Tu peux les empiler

Pas de risque, elles sont même faites pour ça !

Ce sont des cuves à usage industriel et dans les entrepôts ou les usines, la place coûte cher.

 

5 –  Elle sont connectables

Une cuve de 1000 L c’est bien, mais quand tu as un grand jardin ou que ta région est régulièrement soumise à des canicules, il faut voir plus grand.

Chez moi, j’ai 3 cuves de 1000 L reliées entre elles.

Et si mes besoins augmentent dans quelques années, j’en rajouterai simplement  une. 

 

6 – Elles sont facilement modulables

Comme ce sont des modèles standards, il existe une multitude d’accessoires pour :

  • Les relier entre elles ;
  • Adapter des tuyaux de différents diamètres ;
  • Poser différents types de robinets ;
  • Etc.

J’ai acheté les miennes sur le site multicuves : https://www.multicuves.com/173-accessoires-cuve-1000-litres

Mais il en existe beaucoup d’autres.

 

Mes 4 conseils pour optimiser tes cuves

Tu l’as compris, ces cuves ont le meilleur rapport qualité/prix du marché !

Mais si tu ne stock pas ton eau dans de bonnes conditions elle va rapidement devenir inutilisable.

Alors voici 4 conseils pour la conserver dans la durée.

 

Conseil 1 : Place un filtre sur l’arrivée d’eau

Si ta cuve est reliée à ton toit, il y a de grandes chances pour que l’eau draine des feuilles, de la mousse et d’autres déchets organiques

Si tu ne fais rien, un dépôt va rapidement se former au fond de ta cuve et ton eau perdra en qualité.

Pour éviter ces dépôts, tu dois placer deux filtres :

  • Le premier directement dans tes gouttières, pour les gros débris ;
  • Le deuxième dans ta cuve, pour retenir les plus petits déchets.

Tu peux acheter des modèles comme celui-ci ou les faire toi même :

Conseil 2 : Protège tes cuves du soleil !!

Si tes cuves ne sont pas protégées des rayons du soleil, des micro-organismes et des algues vont rapidement proliférer.

En grande quantité, ils peuvent rendre l’eau de ta cuve inutilisable, même pour le jardin.

Pour protéger tes cuves, installe-les à l’ombre, recouvre-les d’une bâche ou d’un plastique opaque.

Il existe même des cuves spéciales en plastique noir, elles sont plus chères, mais très efficaces.

Personnellement, je suis en train de réaliser un bardage en bois autour de mes cuves, c’est efficace et plus esthétique.

Sur le long terme, le soleil peut aussi endommager le plastique de ta cuve.

 

Conseil 3 : Ferme complètement l’ouverture du haut

Si tu laisses une ouverture, même de quelques centimètres, tu te retrouveras vite avec toutes sortes de débris à l’intérieur.

Y compris des animaux… 

D’expérience, c’est moyennement agréable de retrouver un mulot flotter dans ta réserve d’eau.

 

Conseil 4 : Fais attention aux températures négatives

On a parlé du soleil, mais le gel peut aussi sérieusement endommager tes cuves.

Les fabricants recommandent de vider la cuve et de retirer tous les accessoires en cas de température négative.

Dans la pratique, tant que les températures ne sont pas extrêmes, tu peux continuer à les utiliser, on serait plusieurs à se retrouver bien embêtés si on devait vider nos cuves chaque fois que la température passait sous le zéro…

Et en montagne, j’aurais sûrement abandonné l’idée.

Par contre, tu dois prendre deux précautions :

  • Ta cuve ne doit pas être remplie à plus de ¾ ;
  • Si la couche de glace devient vraiment épaisse, mieux vaut la vider et retirer le robinet (c’est la partie la plus fragile).

Télécharge gratuitement le dossier :

10 ASTUCES POUR UN STOCK DE NOURRITURE SAIN ET EFFICACE

Ne fait pas les erreurs que 95% de la population !
Ne te retrouve pas devant à un rayon vide au dernier moment.

cover-dossier-stock-nourriture

En bonus avec le dossier :

Recois également des conseils de survie par email. Pas de blabla, mais des conseils et astuces que tu pourras mettre en application dans ta vie de tous les jours.

Indique ton email pour recevoir le dossier :

@

Enterrer les cuves, pour ou contre ?

Ca peut être une très bonne idée, il y a deux grands avantages :

  1. Elles sont totalement protégées du soleil ;
  2. Si elles sont à plus de 40 cm de profondeur, elles ne gèleront pas en hiver.

Mais il y a quand même quelques inconvénients :

  1. Il faut creuser, et profond ! Avec une pelle, ça risque de prendre un moment ;
  2. Il faut utiliser une pompe pour récupérer l’eau, électrique ou manuelle ;
  3. Le trop plein peut être compliqué à gérer.

Au vu de l’investissement et des inconvénients, c’est pour moi une solution intéressante uniquement pour stocker de l’eau potable.

 

Comment acheter tes cuves le moins cher possible ?

Tu peux récupérer des cuves quasiment neuves à des prix très intéressants auprès de l’industrie agroalimentaire (après les avoir importées et rapidement utilisées, elle ne sait pas toujours quoi en faire).

Mais attention, renseigne-toi sur ce qui se trouvait à l’intérieur. Les anciens contenus ne doivent pas présenter un risque pour ta santé.

Mes cuves, par exemple, ont servi à transporter du glucose pour une usine de bonbons.

Dernier conseil, privilégie des contacts locaux, le transport coûte cher.

 

Si tu as des questions ou des conseils à transmettre, tu peux le faire dans les commentaires !

 

Prépare-toi !

 

Antoine

Apprendre Préparer Survivre

9 Comments

  1. dub

    11 avril 2021 at 20 h 10 min

    Dans ma situation je suis contre l’utilisation de ces cuves de 1000 l.
    En effet chez moi la nappe phréatique est à 1.5 m.
    J’ai déjà un puits de 4,5m de profondeur que j’utilise depuis 40 ans pour les toilettes, la machine à laver, le grand jardin.
    j’économise plus de 100 m3 par an. donc pour moi le stockage est dans la nappe.
    Pour l’avenir je pense faire un forage d’une dizaine de m pour obtenir une eau potable.

  2. C4 Survie France

    8 avril 2021 at 19 h 15 min

    Très bon article merci.
    Pour les températures négatives, ne bonne isolation a base de polystyrène entre la cuve et le bardage fera l’affaire.
    c’est ce qui se pratique au Canada et en Alaska.

  3. alain wahl

    8 avril 2021 at 19 h 09 min

    les cuves comme cela ne sont pas forcément en plastique alimentaire ( à contrôler ) ,tu ne peux pas boire de l’eau de pluie (pluie acide ) même avec tous les filtres que tu veux ou la reminéraliser avec un ajout de parpaing dans la cuve (j’ai lu que ça peux marcher ) pour avoir de l’eau à boire il faut impérativement une citerne en béton ,sans cela Jean-yves à tout bon !

    1. Armand

      17 avril 2021 at 13 h 24 min

      Bonjour
      Comment éviter que la qualité de l’eau stockée dans la cuve ne se dégrade et tourne au bout de quelques mois.
      Combien de temps l’eau reste t’elle consommable ?
      Merci

  4. Edwin

    8 avril 2021 at 18 h 48 min

    Bonsoir. Pour ceux que cela peut intéresser j’ai trouvé ceci pour protéger du soleil les cuves.

    https://www.manomano.fr/p/bache-noire-anti-uv-pour-cuve-1000-litres-25275332?model_id=25256224

  5. Alain Pissot

    8 avril 2021 at 13 h 26 min

    D’expérience, l’idéal est que ton eau dans ta cuve soit dans le noir absolu non pas pour protégef le plastique du soleil mais empécher toute vie de se développer dans ton eau, algues, mauvaises bactéries, insectes, vers, …
    Il faut que ton eau reste potable pour se préparer et survivre.

  6. M-Christine G.

    8 avril 2021 at 13 h 22 min

    J’y pensais justement pour ma future ferme au Burkina Faso!
    MAIS…il faut penser à les nettoyer en intérieur, sinon, les parois vont devenir visqueuses à la longue (au bout de combien de temps?)…
    Cette eau peut servir de boisson si l’on a un bon filtre ok, mais si elle prend un mauvais goût du fait du dépôt sur les parois, c’est foutu…
    Sinon pour tous usages autres que la boisson c’est super, surtout l’eau de pluie pour la douche qui rend la peau si douce!
    Et pour le soleil, rien de tel qu’une plante grimpante (et couvrante) comme le fruit de la passion par exemple, ou les chayottes…
    Je passais juste…

    1. Alain Pissot

      8 avril 2021 at 13 h 34 min

      Comme je l’ai dit avant, si ton eau est réellement dans le noir absolu tu n’aura jamais besoin de nettoyer.
      Le gluant est une algue. Elle n’y sera pas dans le noir absolu.

  7. Jean-Yves POINAS

    8 avril 2021 at 10 h 50 min

    J’ai acheté d’occasion 2 cuves il y a plus de 20 ans que j’ai relié entre elles grâce à mon fils 7/8 ans qui a pu entrer par le trou pour positionner le raccord entre les 2 cuves et le robinet j’ai bien fixé le total et pour ne pas subir le gel elles sont installées dans le garage avec une canalisation de cuivre que j’ai soudée pour alimenter la chasse d’eau et une canalisation qui part du garage pour aller au point le plus éloigné dans le jardin le tout alimenté par une pompe électrique.
    Economies garanties sauf en cas de fortes sècheresses ! Robinet en bas de cuve pour les plantes intérieures ou laver la voiture (sans calcaire) qui devient nickel, robinet au fond du jardin (lavage des murs à haute pression en arrosant en même temps le jardin, décapage de la toiture (mousses) avant peinture ! Qui dit mieux ! Superbes économies depuis pas mal d’années ! Avec la géothermie pour chauffer ma maison où j’ai les 3/4 de l’énergie fournie par le terrain je me fais plaisir !

Leave a Reply