Créer un stock de nourriture sain et efficace ne s’improvise pas.

Il y a des règles à maîtriser et des erreurs à ne pas faire.

Voici les 10 erreurs les plus courantes qu’il ne faut surtout pas faire avec ton stock

 

Erreur 1 : Stocker ce que tu ne manges pas

C’est l’erreur la plus courante !

En cas de rupture de la normalité ton organisme sera mis à rude épreuve.

Si tu le nourris avec quelque chose que tu ne manges jamais tu risques d’aggraver la situation avec des troubles gastriques… plus ou moins important.

De plus, dans le stress engendré par une situation critique, une bonne nourriture que tu as l’habitude de consommer est une vraie source de réconfort.

Astuce : Prévoit de la nourriture “plaisir”, pour certains c’est le chocolat, pour moi ce sont les fraises tagadas.

 

Erreur 2 : Stocker la nourriture dans un endroit inadapté

La nourriture est une ressource sensible.

Si tu veux la conserver sur le long terme, tu dois la stocker dans un endroit adapté.

Il faut absolument placer ton stock à l’abri de l’humidité.

Fait également attention à la température, il ne doit faire ni trop chaud l’été, ni trop froid l’hiver (attention au gel !).

 

Erreur 3 : Ne pas protéger ton stock des nuisibles

Un stock de nourriture attirera forcément les nuisibles, souris, rats, mites alimentaires, fouines…

La première chose à faire est de ne pas conserver la nourriture directement au sol, place-la sur une étagère ou sur des palettes.

Ensuite, range la nourriture dont les emballages sont les plus faciles à attaquer (pâtes, riz, farine, sucre…) dans des containers hermétiques (voir erreur 7).

Pour finir, dispose quelques tapettes à souris et pièges anti-mites autour de stock et regarde régulièrement si tu as attrapé quelque chose.

Si tu as attrapé une mite, c’est souvent le signe qu’il y en a des dizaines d’autres.

 

Erreur 4 : Les rations militaires

Comme pour l’erreur 1, à moins d’être militaire, c’est une nourriture que tu ne manges pas au quotidien, à éviter donc.

Et même si elles se conservent bien sur le long terme, comparées à une nourriture “classique” elles sont souvent bien plus chères à l’achat.

 

Erreur 5 : Ne pas ranger ton stock

C’est indispensable de bien ranger son stock, par type de nourriture et par date limite de consommation.

Si ton stock est en bordel, c’est tout simplement impossible d’avoir un état des lieux fiable.

Impossible de savoir quelle quantité de nourriture est réellement stockée, ni si elle est encore consommable.

Le jour où tu auras besoin de ton stock, tu risques de découvrir que tu en as moins que prévu et qu’une partie est périmée.

 

Erreur 6 : Oublier son stock

Un stock efficace est un stock vivant !

Pour que tu puisses compter sur lui le jour où tu en auras besoin, tu dois régulièrement vérifier :

  • Qu’il n’y a pas de dommage lié à l’humidité ou aux températures (voir erreur 2).
  • Qu’il n’y a pas de traces de nuisibles (voir erreur 3).
  • Que les DLC sont toujours bonnes.

 

Erreur 7 : Ne pas protéger les denrées sensibles

Certains types de nourriture sont parfaitement protégés dans leurs contenants d’origine, comme les boîtes de conserve et les bocaux.

D’autres sont très mal protégés comme les sachets de sucre ou de farine ou seule une mince couche de papier protège les aliments.

Ils sont particulièrement vulnérables à l’humidité et aux nuisibles.

Pour remédier à ça, il faut les placer dans des contenants hermétiques.

Astuce : Évite de tout mettre dans le même contenant, mieux vaut diviser en 3 contenants plus petits.

Si tu enfermes une mite alimentaire dans le contenant qui contient toute ta farine, mieux vaut ne perdre qu’un tiers de ton stock.

 

Erreur 8 : Ne se concentrer sur les calories

Les calories sont un bon référentiel, mais ne font pas tout.

La nourriture que tu stockes doit non seulement être nourrissante, mais elle doit aussi apporter suffisamment de nutriments et de vitamines pour te permettre de garder une bonne condition physique.

 

Erreur 9 : Oublier les animaux de compagnies

Si tu as un animal de compagnie, prévois-lui de la nourriture adaptée à son régime alimentaire.

Idéalement, celle qu’il a l’habitude de consommer.

 

Erreur 10 : Être complètement dépendant du stock de nourriture

C’est toujours dangereux de ne pas avoir de plans B.

Si tu ne peux pas te servir de ton stock, tu dois avoir un plan B (cueillette, potager, élevage, troc…).

Avoir un plan B peut aussi te permettre d’avoir un approvisionnement partiel qui fera durer ton stock plus longtemps.

 

10 astuces pour un stock de nourriture sain et efficace

Connaître les erreurs qu’il ne faut pas faire c’est bien.

Mais connaître les astuces pour se constituer un stock c’est encore mieux.

J’ai écrit un guide PDF sur le sujet “10 astuces pour un stock de nourriture sain et efficace”.

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour le télécharger :

Tu as des erreurs ou des astuces à partager ?
Poste les dans les commentaires !

 

Prépare-toi !

 

Antoine
Apprendre Préparer Survivre

2 Comments

  1. DREMEAUX Catherine

    5 novembre 2020 at 10 h 16 min

    Ce que tu dis, Antoine, est tout à fait exact. J’ajouterais qu’il vaut mieux stocker des graines que de la farine, et ce pour plusieurs raisons : la farine se conserve moins bien, surtout la farine complète et bio (une fois, j’ai dû jeter tout un lot acheté quelques semaines auparavant parce qu’elle était bourrée de bestioles) et il vaut mieux moudre (prévoir un moulin à main) des grains en utilisant la farine au fur et à mesure des besoins car elle plus vivante et meilleure pour la santé.
    J’ai aussi jeté du lait en poudre trop rance parce que personne dans la famille avait envie d’en boire alors qu’ils avaient du “vrai” lait, comme ils disaient. Si on stocke du lait en poudre il vaut mieux, de toute façon, prendre celui qui est écrémé car il se conserve mieux et il faut l’utiliser pour cuisiner des plats.
    Contre les rongeurs, nous avons prévu une pièce fermée hermétiquement, avec une porte grillagée (grille en métal) pour l’aération, et nous avons mis un absorbeur d’humidité. Il faut aussi savoir que les rongeurs s’attaquent même aux boîtes de conserve (surtout de fruits) s’ils n’ont rien d’autres (cela nous est arrivé lorsque nous avions mis des boîtes de conserve dans un garage). Bon courage à tous !

  2. Sandra

    5 novembre 2020 at 10 h 15 min

    Bonjour Antoine,
    Merci pour ce post très intéressant. Je partage tout à fait ce que tu proposes.
    Personnellement, n’ayant pas de potager, mon plan B c’est d’avoir des graines à faire germer dans un bocal, à renouveler tous les 3 jours env. et quelques bacs sur mon balcon pour des radis, épinards et salades à tondre, tomates cerises (petits légumes seulement). La rentabilité est surprenante.

Leave a Reply